Tarn-et-Garonne : Une semaine pour l'emploi des personnes handicapées

17 novembre 2021 à 14h49

A l'occasion de la semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées, Cap emploi organise jusqu'à vendredi des événements pour favoriser leur intégration. Un bon nombre d'entreprises participent aux rendez-vous organisés cette semaine en partenariat avec Pôle emploi et différents entreprises. Julie Lenfant, directrice de l'Adiad et notamment de Cap emploi qui organise l'événement, remarque une évolution de leur part ces dernières années. Entretien.

Les personnes en situation de handicap sont-elles en demande pour ce genre d'ateliers, de rendez-vous ?

Les demandeurs d'emploi veulent clairement et de manière très pragmatique être accompagnés pour un retour à l'emploi. Toutes les actions que nous mettons en place ont deux objectifs. Le premier est de mettre en lumière et faire connaître, ou en tous cas reconnaître, les questions du handicap et de l'emploi. Je rappelle que les personnes en situation de handicap restent deux fois plus touchées par le chômage que l'ensemble des demandeurs d'emploi. Il y a actuellement 2 600 demandeurs d'emploi en situation de handicap sur le Tarn-et-Garonne. Le deuxième objectif est de créer la rencontre entre ce public, qui est demandeur d'emploi, et l'entreprise.

Quelle évolution observez-vous dans la manière avec laquelle les personnes en situation de handicap sont intégrées en entreprise ?

La meilleure preuve je crois est la suivante. Toutes les entreprises de plus de 20 salariés ont pour obligation d'embaucher au moins 6% de personnes en situation de handicap. Sans quoi elles sont redevables d'une contribution qu'elles versent chaque année. Pour autant, on constate que beaucoup d'entreprises qui n'ont pas cette taille, et donc pas cette obligation, sont celles qui nous sollicitent pour recruter. Donc leur motivation n'est pas financière. Finalement c'est mettre en place des équipes qui ressemblent à ce que nous sommes collectivement dans la société de tous les jours.

Quels rendez-vous sont au programme cette semaine ?

Pour cette 21e édition de la semaine pour l'emploi des personnes handicapées nous nous sommes mobilisés pour proposer un programme riche et diversifié qui s'articule notamment autour d'ateliers. Nous avons mené lundi un atelier sur la neuro-diversité. Aujourd'hui, nous lançons un atelier qui s'appelle « valoriser vos compétences ». Nous avons également une action de sensibilisation au sein de l'entreprise Véolia et notre partenaire BGE va animer une visioconférence sur le thème de la création d'entreprise, qui s'appelle « Créer et reprendre une entreprise : Pourquoi pas moi? ». Enfin, nous organiserons vendredi une action de sensibilisation au handicap auprès de notre partenaire de l'alternance sous forme de petits jeux ludiques. Et enfin notre action phare de la semaine : le duo day.

Les délais sont un peu serrés pour réaliser l'édition de cette année, mais l'action revient chaque année. Si des entreprises ou des personnes auraient aimé participer, l'année prochaine sera l'occasion. Il existe également d'autres dispositifs qui permettent aux personnes intéressées d'effectuer une immersion dans une entreprise, que l'on peut prescrire.

Quelques mots finals sur votre association ?

L'Adiad est une association qui existe depuis 30 ans, qui porte différents services. Le premier : le service public du Cap emploi, à destination des personnes en situation de handicap en recherche d’emploi mais aussi aux personnes en situation d'emploi, lorsqu'un risque de désinsertion professionnelle peut intervenir. L'Adiad porte également un service médico-social, le SASSP. En tout sur l'association, nous sommes 35 personnes et nous accompagnons environ 1500 personnes personnes chaque année et 500 entreprises sur notre territoire d'intervention.

N.B.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article