Lot-et-Garonne : un appel à projet de 50.000 euros pour lutter contre le frelon asiatique


04 mai 2021

Le Conseil Départemental du Lot-et-Garonne poursuit sa lutte contre le frelon asiatique. Cet insecte apparu en France pour la première fois en 2004 dans le département peut faire des ravages chez les abeilles des exploitations apicoles. Dans le cadre d'un plan de lutte lancé en 2017, en concertation avec le Groupement de Défense Sanitaire Apicole 47 (GDSA47) et le syndicat Les Abeilles Gasconnes, le département planche notamment sur le développement d'une future application mobile qui permettrait à tout un chacun de signaler une présence de nids de frelons. Et ce mois-ci, la collectivité a lancé un appel à projets innovants (ou appel à manifestation d'intérêt). Les candidats ont jusqu'au 28 mai pour se manifester. Ces projets seront ensuite expérimentés pendant une année dans des exploitations lot-et-garonnaises. Objectif : contrer le frelon asiatique qui impacte régulièrement les apiculteurs et leurs abeilles, explique Bertrand Auzeral, le président du syndicat Les Abeilles Gasconnes :

« Ils nous posent un réel soucis, surtout à la fin de l'été où il arrive en masse. Ils prélèvent énormément d'abeilles et stressent les ruchers durant une période charnière où les abeilles stockent leurs nourritures pour passer l'hiver prochain. Si elles sont empêchées de butiner, pour nous c'est la compromission de leur hivernage qui se profile.

Par exemple de mon côté à Pont-du-Casse, à la fin de l'été dernier, j'ai été obligé de sortir plus de 200 colonies d'abeilles car j'avais une pression infernale de la part des frelons. »

Et c'est justement dans l'objectif d'éviter la survenue de telles situations à l'été prochain que les apiculteurs du département appellent la population à participer à la lutte contre le frelon asiatiques. Une lutte qui démarre dès maintenant au printemps : une saison où les fondatrices sortent de leur hibernation, rappelle Bertrand Auzeral :

« Nous sensibilisons le grand public pour inciter les gens à nous aider à piéger les reines fondatrices de frelons asiatiques sur des zones où ont déjà été repérés des nids de frelons cette année ou l'année précédente. Sur les ruchers, nous mettons également en place des pièges contenant une dose de bière et de grenadine, et sur les pièges des trous pour permettre aux insectes autres de pouvoir s'extraire du piège. Leur pose va nous permettre de minimiser l'apparition de futurs nids de frelons cet été. »

F.P.

Crédit photo : Alain GENERAL de Pixabay

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article