Lot-et-Garonne : les autotests COVID-19 arrivent dans les pharmacies


14 avril 2021

Top départ depuis mardi pour la vente des auto-tests COVID-19 dans les pharmacies lot-et-garonnaises. Elles ont reçu leurs premières livraisons en ce début de semaine. Depuis la parution dimanche dernier d'un décret, les officines du pays peuvent désormais commander ce nouveau type de test. Comme les autres, ce dépistage s'effectue par les narines du nez via un écouvillon. Ce dernier doit être inséré sur entre 2 et 4 centimètres. A l'heure actuelle, seules des boîtes contenant 5 auto-tests sont vendues par les pharmaciens pour un prix réglementé de 30 euros. Des auto-tests vendus à l'unité à 6 euros seront aussi prochainement disponibles. Ainsi, toutes les personnes asymptomatiques âgées de plus de 15 ans peuvent s'en procurer. Mais pour Gérard Deguin, vice-président de l'Ordre National des Pharmaciens sur la Nouvelle-Aquitaine, un public en particulier est ciblé par ces auto-tests. Le pharmacien exerçant à Colayrac-Saint-Cirq (Lot-et-Garonne) explique qu'il intervient en complément des autres types de tests déjà existants :

« Il y a une cible particulière : ce sont les personnes en contact fréquent avec des personnes à risques, notamment des personnes âgées. Certains professionnels bénéficient d'ailleurs d'une prise en charge intégrale de ces tests par la Sécurité Sociale. Voilà les personnes visées par ce tests. Si une personne est cas contact, elle ne peut pas faire un auto-test. Elle doit faire un test antigénique ou PCR. Et de même, si une personne fait un auto-test et que ce dernier est positif, elle doit confirmer la positivité par un test PCR. »

Et si certains pharmaciens ou autres professionnels de santé sont sceptiques sur le fonctionnement et l'utilisation qui sera faite de ce nouveau dispositif par le grand public, notamment la non-déclaration d'un test positif, Gérard Deguin est lui plutôt confiant sur l'arrivée de ces auto-tests :

« Par exemple, lorsque les tests antigéniques sont arrivés dans les officines [à partir de novembre dernier, ndlr], beaucoup de personnes, notamment les laboratoires, disaient que ce test ne valait rien, et que seul le PCR était valable. Aujourd'hui, le test antigénique a fait ses preuves avec une efficacité reconnue. Et je pense qu'il en est un peu de même avec l'auto-test. Globalement, la population a montré au cours de cette pandémie qu'elle était respectueuse des règles. Cet auto-test est quand même délivré avec des recommandations. Le pharmacien ne le délivre pas comme une boîte de mouchoir ! Il y a tout un processus à expliquer au patient pour qu'il le fasse le plus correctement possible. Dans 2 ou 3 mois, cette question de l'utilité des auto-tests ne se posera plus je pense. »

F.P.

Crédit photo d'illustration : Thorsten Frenzel de Pixabay

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article