Les opposants au pass sanitaire vont se réunir une nouvelle fois samedi à Auch, une déambulation prévue vers le jardin Ortholan


30 juillet 2021
Ils se réunissent depuis trois semaines consécutives sur la place de la Libération à Auch. Comme un peu partout en France d'ailleurs, pour crier leur hostilité à l'application du pass sanitaire dans l'Hexagone. 250 Gersois ont encore manifesté samedi dernier en haute ville d'Auch face à cette loi qu'ils jugent « clivante » et « liberticide » selon leurs propos. La rédaction de Hit FM Radio a pu rencontrer l'un de ces manifestants, N.B. Contrairement aux idées reçues, il ne s'oppose pas aux vaccins, mais bien au texte. Entretien.
 
 
Quelles motivations vous poussent à aller dans la rue chaque samedi ?
C'est cette gestion de crise, on a eu à manger et à boire avec des gens qui ne font que de se contredire. Des incohérences terribles, où par exemple on a vu des remontées mécaniques arrêtées mais des stations de ski ouvertes. On sent une dérive, délestés de tout et cette crise n'a plus rien de sanitaire à nos yeux. On a entendu mercredi qu'un vacciné est autant porteur qu'un non vacciné. Cette crise est politique, dans le sens où on a le « diviser pour mieux régner ». L'union et le soutien, face à la maladie, c'est fini. On va se retrouver dans une société « à la Chinoise ».
 
C'est-à-dire ?
Les bons citoyens auront leur QR code et il y aura les autres. On a un mouvement citoyen aujourd'hui qui est dans l'union, où il n'est pas question de savoir qui est vacciné ou non. Nous ne sommes pas des « antivax ». Le vaccin est une condition au pass. Mais à ce rythme, c'est le pass qui va conditionner l’accès a l'éducation, au travail, aux voyages. C'est catastrophique, c'est une population à deux vitesses : ceux qui vivront dans les cabanes, et les autres avec une vie bien tracée. "Les hommes naissent libres et égaux" : cette phrase n'a jamais été conditionnée à un état de santé. Pourquoi ne pas faire un pass pour les gens qui fument tant qu'on y est? Combien de cancers encombrent les hôpitaux ? Empêchons les gens de prendre la voiture aussi, non ?
 
Parmi ces gens qui manifestent, certains sont vaccinés ?
Il y a de tout, autant de vaccinés que de non vaccinés. Mais aujourd'hui tout le monde cherche à savoir qui fait quoi. Il y a secret médical qui vole aussi en éclats, le secret médical appartient à chacun. Ça ne regarde personne.
 
C'est un mouvement qui s’inscrira sur la durée tant que le gouvernement ne fera pas marche arrière ?
Totalement, aujourd'hui rien est officiel, tout est en attente. On espère encore une prise de conscience des réalités de la part de nos élus. S'il faut manifester, on sera encore là mais avec toutes les données qu'on a, il faudrait arrêter, ça suffit. Le mouvement national exprimé dans la rue, en plein mois de juillet, témoigne de la catastrophe qui se profile avec ce pass sanitaire.
 
 
 
Parcours : Les manifestants se réuniront à 14h devant la mairie d'Auch avant une déambulation vers le jardin Ortholan à compter de 14h30. Plusieurs prises de parole sont attendues à 16 heures.
 
 
 
N.M

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article