Hautes-Pyrénées : un préavis de grève déposé au centre hospitalier de Bigorre


10 août 2021

Un préavis de grève illimité a été lancé ce lundi au sein des centres hospitaliers de Bigorre à Tarbes et à Vic-en-Bigorre (Hautes-Pyrénées). Répondant à un mouvement initié également dans d'autres hôpitaux de l’Hexagone, la section CGT du CH de Bigorre appelle à protester contre l'instauration du passe sanitaire dans les hôpitaux (n'est pas exigé pour les soins urgents). Elle tient également à faire savoir son opposition à la vaccination COVID-19 obligatoire pour tous les soignants. La mesure entrera en vigueur le 15 septembre prochain (à cette date-là, les soignants devront avoir débuté leur schéma vaccinal). Cette décision du gouvernement est contestée par Sylvie Minvielle de la CGT du CH de Bigorre :

« Son application conduirait à une régression sociale inédite. Il y aura de la discrimination à l'embauche, et il y aura la suspension de contrats de travail de certains salariés si ils ne se font pas vacciner. Nous travaillons déjà à flux tendu. Là, ce flux tendu ne va faire que se creuser. Nous préférerions que les gens soient invités à se faire vacciner plutôt qu'ils soient imposés et contraints. »

Pour Sylvie Minvielle, le gouvernement envoie ainsi un mauvais signal en direction des soignants :

« Le personnel réagit mal par rapport à cela. Durant la pandémie, on l'a obligé à travailler sans avoir forcément de protections. Il n'y avait pas assez de masques, de sur-blouses, ou encore de gels hydroalcooliques. Il fallait donc quand même faire face à la pandémie malgré le manque de matériels. Et ces personnels se sentent pénalisés maintenant. Ils ont tout donné, ils ont pris sur leur temps de repos, sur leur temps familial. Et maintenant, ils sont montrés du doigt pour de mauvaises choses. »

F.P.

Crédit photo : Centre Hospitalier de Bigorre

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article