Gers : trois cambrioleurs interpellés en flagrant-délit par les gendarmes : deux hommes écroués, un troisième suspect mineur mis en examen


14 juin 2021

C'est une belle prise réalisée par les gendarmes du Gers. L'affaire remonte au 3 juin dernier. Trois individus sont mis en fuite suite à une tentative de cambriolage dans une habitation de la commune de Saint-Cricq, dans le nord-est du Gers. Un témoin de la scène alerte rapidement les gendarmes et dresse un signalement. Moins de 15 minutes après l'appel, une voiture correspondant à la description est interceptée par les militaires de la brigade de l'Isle-Jourdain. Un véhicule déjà repéré dans d'autres cambriolages. Les trois individus à bord du véhicule, deux hommes majeurs et un mineur de 17 ans sont placés en garde à vue.

Les suspects reconnus coupable de nombreux délits, dont une dizaine de cambriolages pour le mineur de 17 ans

Le temps de la garde à vue, un minutieux travail d'enquête se met en place. Grâce aux constatations, auditions et signalements, les enquêteurs lèvent le voile sur toute une série d'infractions réalisées par le trio. En plus d'avoir été identifiés comme les auteurs du cambriolage, les trois hommes sont également accusés d'être détenteur de faux papiers d'identité. Par ailleurs, deux d'entre eux, les 2 majeurs, un Serbe de 22 ans et un Italien de 28 ans font l'objet d'une obligation de quitter le territoire français. Les découvertes sont loin d'être terminées pour les enquêteurs. Le mineur, âgé de 17 ans et demi, reconnait durant sa garde à vue avoir participé à une dizaine de cambriolages dans des départements limitrophes (Tarn-et-Garonne, Hautes-Pyrénées).

De la prison ferme pour deux suspects 

Placés en détention provisoire à la maison d’arrêt de Seysses (31), deux des trois individus ont été présentés devant le tribunal d'Auch le 7 juin dernier. L’homme de nationalité serbe accusé d'avoir participé au cambriolage, de faux et usage de faux document administratif, conduite sans permis, usage de stupéfiant et conduite sous stupéfiant a écopé de trois ans d'emprisonnement avec mandat de dépôt et une interdiction de territoire français pendant 10 ans. L'italien âgé de 22 ans, reconnu coupable d'avoir participé au cambriolage et faux et usage de faux document administratif, a écopé de 18 mois d’emprisonnement délictuels avec maintien en détention et interdiction de territoire français pendant 10 ans. Le troisième mis en cause, le jeune mineur de 17 ans a été mis en examen et répondra de ses actes devant la justice prochainement.

E.R

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article