Gers : le Conseil départemental dote les élèves de 6e du collège de Plaisance d'ordinateurs portables

24 novembre 2021 à 20h20

C'est un peu Noël avant l'heure pour les élèves du 6e du collège Louis-Pasteur de Plaisance du Gers. Dans le cadre d'une expérimentation menée cette année par le Conseil départemental, ils ont reçu gratuitement cette semaine un ordinateur portable pour la suite de la scolarité. Une dotation, sous la forme d'un prêt de quatre ans, qui profite également aux enseignants de l'établissement, le seul pour l'heure à bénéficier de l'opération. Ce sont, au total, 44 ordinateurs qui ont été remis aux 27 familles et enseignants. Jêrome Samalens, conseiller départemental, président de la commission "collège éducation et jeunesse", nous présente plus en détails cette opération qui pourrait se généraliser à d'autres collèges du département, si les résultats s’avèrent positifs.

Comment vous est venue l'idée de cette expérimentation ?

"Lors des différents confinements, on s'est aperçu pas seulement à Plaisance, mais un peu partout sur le territoire, qui avait une fracture numérique en milieu scolaire. On s'est retrouvé confronté à de profondes inégalités avec des élèves qui avaient accès à un ordinateur et d'autres non, ce qui n'a toujours été simple pour le suivi des cours à distance. Face à ces constats-là, et à la possible répétitivité de ces périodes de confinement, on a décidé de se lancer dans cette expérimentation. C'est un projet un peu particulier, car on va au-delà de la question de la fracture numérique, c'est aussi un outil pédagogique. On a souhaité aussi doter les enseignants et créer un environnement dans l'établissement avec des bornes wifi, des casiers de rangements sécurisés, de manière à ce que ça devienne un vrai outil pédagogique au sein de l'établissement, pas seulement à la maison."

Outre l'objectif de lutter contre la fracture numérique et d'avoir un enseignement plus moderne, c'est un outil qui pourrait être aussi bénéfique pour les élèves dyslexiques...

"Effectivement, l'outil numérique permet d'avoir des enseignements plus novateur et plus personnalisé pour les élèves atteints de troubles dyslexiques. D'ailleurs pour ceux qui ont des troubles dys assez lourds, il y a des prescriptions médicales qui demandent à ce qu'ils soient accompagnés avec un ordinateur pour pouvoir profiter de ces pédagogies alternatives qui leur permettent de leur faciliter l'appropriation des savoirs."

Cette opération concerne pour l'heure uniquement le collège de Plaisance, va-t-elle se généraliser ?

Si, les résultats de l'expérimentation sont positifs à la fin de l'année, on réfléchit à un déploiement de l'opération soit sur la totalité des collèges où alors dans un premier temps, sur moitié des collèges du département, puis l'année d'après l'autre moitié. Je pense qu'il faut y aller progressivement, car au-delà de la dotation en tant que telle, il y a toute la question de l'accompagnement des enseignants et des élèves à cet outil numérique à prendre en compte.

Face aux risques liés au numérique, est-ce pas trop précoce d'équiper les collégiens de 6e âgés pour la plupart d'à peine 11 ans ?

"Il faut savoir qu'y a de plus en plus d'écoles numériques sur le Gers, les élèves sont sensibilisés très tôt à l'outil numérique dès le plus jeune âge, au CP- CE1. Pour ce qui est des risques, ces PC portables sont équipés d’une solution de sécurité embarquée, permettant notamment aux parents de gérer, à leur domicile, l’accès internet de leurs enfants. On s'appuie également sur les conseillers numériques recrutés par Gers Numérique, la MDPH et Gers Solidaire, pour venir animer des ateliers dans les établissements scolaires qui le désirent autour des dangers liés aux numériques et sur la question des fake-news."

E.R

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article