Gers - Centre départemental de santé : le projet prend forme, de nombreuses communes candidates pour son implantation


15 avril 2021

C'est un projet d'envergure pour lutter contre la désertification médicale qui frappe le Gers comme de nombreux autres départements ruraux du pays : la création d'un Centre Départemental de Santé. Alors que le nombre de médecins a diminué de 20% en dix ans sur le Gers, le Conseil Départemental propose de salarier des médecins généralistes et spécialistes qui consulteront dans des centres territoriaux de santé, installés dans des zones blanches médicales où le manque de médecins devient un vrai handicap pour les citoyens. Les implantations de ces centres territoriaux seront décidées en collaboration avec les collectivités territoriales, l'Ordre des médecins du Gers, la CPAM ou encore l'ARS Occitanie. Ce projet unique en Occitanie, mais déjà en place dans d'autres départements du pays suscite l’intérêt des maires gersois. 15 communes et 4 Établissement public de coopération intercommunale (EPCI) se sont déjà déclarées candidates pour accueillir un centre de santé dans leur commune. Le président du département Philippe Martin, accompagné des conseillers départementaux, Charlette Boué et Jérôme Samalens, a présenté mercredi le projet par visioconférence aux élus gersois. Il rappelle l'importance d'une tel dispositif pour le département.

“Ce centre de santé vise effectivement à lutter contre la désertification médicale. En 2010, il y avait 208 médecins généralistes dans le Gers, il y en a 167 aujourd'hui. On a environ 2.5 médecins pour 1000 habitants, ce qui est bien inférieure à la moyenne nationale et la moitié d'entre eux ont plus de 55 ans et s'approchent de la retraite. Donc, il faut trouver des solutions. Cette solution c'est notamment un centre départemental de santé avec des salariés par le Conseil Départemental. Et on demande aux collectivités de nous trouver des locaux pour qu'ils viennent s'exercer. Aujourd'hui, avec les différents élus, on a commencé la concertation pour définir la carte des endroits où c'est le plus nécessaire. Je tiens à rappeler, que ce projet ne vise pas à remplacer la médecine libérale, mais au contraire, à la compléter. D'ailleurs, nous avons le quitus de l'ordre des médecins et de l'ensemble des professionnels de santé libéraux pour faire ce premier centre départemental de santé en Occitanie.”

Le recrutement des médecins devrait débuter d'ici la fin de l'année

Après études des différentes étapes et un diagnostic à réaliser sur tout le territoire, le recrutement des premiers médecins salariés débutera avant "la fin de l’année 2021" a annoncé le président, Philippe Martin. Dans un premier temps, le département prévoit d'embaucher une dizaine de médecins pour faire fonctionner son centre, dont sa première antenne territoriale ouvrira au début de l'année 2022.

 E.R

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article