Gers : à 3 grammes 65 d'alcool dans le sang, l'individu était incapable de souffler dans l'éthylotest des gendarmes


07 mai 2021

Vitesse excessive, cannabis, alcool. Dans l'ordre, le trio des causes principales de l'accidentalité depuis le début de l'année dans le Gers. Si, pour la première fois dans le département, la conduite sous l'emprise de stupéfiants devance l’alcoolémie, il n'en reste pas moins que certains entretiennent les mauvaises habitudes. Nouvelle illustration mardi, sur la route départementale 237, à Moncassin dans le sud du Gers. Un homme de 52 ans qui se rendait sur une exploitation agricole où il est employé, a perdu le contrôle de son véhicule, une Toyota de type 4X4, avant de virer au fossé dans une ligne droite. Le conducteur, au moment du dépistage à l'alcoolémie pratiqué par la gendarmerie, avait été incapable de souffler danbs l'éthylotest. Le résultat des analyses de sang sont tombées aujourd'hui et révèlent un taux presque record : 3 grammes 65 d'alcool par litre de sang. En plus de la rétention de son permis de conduire et de la mise en fourrière du 4X4, l'individu sera convoqué bientôt devant la justice geroise.

N.M

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article