Episode de gel : "sûrement 90% de ma production est par terre, c'est dramatique", la détresse de Jean Lafforgue, arboriculteur gersois


10 avril 2021

« La filière viticole gersoise est en péril » : le cri d'alarme des jeunes agriculteurs du Gers après les forts épisodes de gel qui ont touché le département et plus particulièrement la zone du bas-armagnac au cours des dernières nuits. Les dégâts de cette gelée intense, surnommée la gelée noire, sont considérables. Selon les premières estimations, cet épisode météorologique va engendrer une perte de 50% de la production viticole gersoise.

Une perte de 50% de la production viticole gersoise

La récolte 2021 est en grande partie anéantie pour bon nombre de viticulteurs et arboriculteurs. C'est notamment le cas au Domaine familial de Malausanne, propriété d'une quarantaine d'hectares de pruniers à Condom où une grande partie des arbres frutiers ont été touchés. Un vrai cataclysme pour Jean Lafforgue, propriétaire de l'exploitation.

« C’est dramatique. Tout simplement, il n’y a plus de récoltes. Sûrement 90% de notre production est par terre. Donc, comment on va fait pour l’avenir. La récolte était déjà bien avancée. On avait une jolie récolte. Ils annonçaient en plus des prix en légère augmentation cette année. Tout allait très bien dans le meilleur des mondes jusqu’à ces deux nuits qui nous ont mis par terre. J’ai perdu près de 100 tonnes. 100 tonnes de pruneaux à 1€40 ça fait 140 000€. C’est une somme qu’on allait dépenser pour la restructuration. Donc, comment on va faire pour l’avenir ? J’ai 60 ans, je ne vais pas faire des prêts comme à 20 ans, ce n’est pas possible. »

Pas d’assurance contre le gel dans l’arboriculture

Si, certains vignerons sont assurés face à de tels aléas climatiques, pour les arboriculteurs la donne est complètement différente. Selon Jean Lafforgue, ils ne peuvent pas assurer leurs arbres fruitiers face au gel.

« Mon assureur a appelé ce matin Generali, qui a confirmé qu’en arboriculture il n’y avait pas d’assurance contre le gel. »

« L’état est aux côtés des agriculteurs », annonce le Préfet du Gers

 Le secteur de l’arboriculture attend donc des aides rapides de l’État. Xavier Brunetière, justement, le Prefet du Gers s'est rendu hier dans plusieurs exploitations touchées par cet épisode de gel noir, accompagné du président du département Philippe Martin et de Bernard Malabirade, président de la chambre d'Agriculture du Gers. Il a annoncé que l'État serait au soutien du monde agricole gersois après ce nouveau coup dur. « L’état est aux côtés des agriculteurs, comme il est pendant cette crise de la COVID. On va commencer les évaluations pour engager les démarches de calamités agricoles pour les exploitations qui ne peuvent pas être assurées. » 

E.R

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article