Covid-19 : avec un taux d'incidence inférieur à 50, le 2e plus faible de France métropolitaine, le Gers continue de montrer l'exemple


14 mai 2021
C'est un point qu'a tenu à louer le Premier ministre, Jean Castex, lors de son retour sur ses terres natales, ce vendredi, le très bon comportement des citoyens gersois et des élus locaux dans la lutte contre la COVID-19. Depuis plusieurs semaines, le Gers se démarque à l'échelle nationale, pour son taux d'incidence et de positivité relativement faible. Une donnée qui se confirme en cette fin de semaine. Le taux d'incidence, ce vendredi soir, selon les derniers chiffres communiqués par Santé Publique France, est de 46 pour 100 000 habitants dans le Gers. Il s'agit d'un petit événement dans le pays, puisque seule la Corse-du-Sud affiche un taux d'incidence en France métropolitaine inférieure à 50. Cela faisait surtout de très nombreuses semaines que le Gers n'était pas descendu sous la barre des 50. 
 
Des indicateurs encourageants également au niveau de l'activité hospitalière 
 
Des signes d'amélioration qui se reflètent également au niveau de l'activité hospitalière. Ce vendredi soir, 26 personnes sont hospitalisées des suites de la COVID-19 dans le département dont 2 (-1 par rapport au dernier bilan communiqué mardi par l'ARS) placées en réanimation. Depuis le début de la crise, 96 personnes sont décédées des suites de la COVID-19 en établissements de santé dans le Gers, selon les chiffres communiqués par l'ARS.
 
"Gestes barrières, tests de dépistage, ne relachôns rien", rappelle l'ARS Occitanie
 
Les "signes d’amélioration se confirment progressivement dans la région. Ces indicateurs sont encourageants. Ils confirment l’impact de nos efforts collectifs", se félicite l'ARS Occitanie. Elle rappelle toutefois que la lutte contre le virus est loin d'être terminé. Ne relâchons rien pour en garder tout le bénéfice tout au long des prochaines semaines. Gestes barrières, tests de dépistage, vaccination sont nos atouts pour retrouver peu à peu nos proches", rappelle l'Agence Régionale de Santé d'Occitanie dans son dernier point de situation.
 E.R

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article