Castelsarrasin : un bateau solaire 100% autonome actuellement en construction


28 avril 2021

Un bateau habitable destiné à la location pour le grand public fonctionnant de manière 100% autonome grâce à l'énergie solaire. C'est l'un des navires actuellement en construction sur le chantier fluvial de Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne) depuis le début du mois d'avril. Derrière ce concept, se trouvent Dominique Renouf et son entreprise lot-et-garonnaise « Bateaux pour la planète » spécialisée dans la location et désormais la construction de bateau. L'entrepreneuse planche depuis une quinzaine d'années sur ce projet. Après un premier prototype construit (photo ci-dessus) et mis en location depuis 2019 sur les rives de la rivière Lot, Dominique Renouf part désormais à la conquête du canal du Midi avec ces bateaux moins bruyants et plus vert en abandonnant l'énergie thermique :

Un bateau qui ne consomme rien en navigant

« Les panneaux solaires produisent l'énergie électrique qui est stockée dans les batteries. Et ces batteries alimentent les moteurs, ainsi que l'habitat du bateau via un onduleur de 220 volts. Une fois construit, un bateau de ce type ne consomme rien !

Évidemment, il ne faut pas naviguer 10 heures de suite, la nuit, ou sous la pluie. Et en échange, les clients ont toute l'autonomie qu'ils veulent pour s'arrêter où ils veulent, et vivre normalement à bord avec de la lumière ! Les usagers ont à l'intérieur un écran pour visualiser le taux de charge de la batterie. »

IMG_20210423_113913.jpg (1.49 MB)

La mise à l'eau de ce bateau solaire est prévue pour la fin du mois de mai prochain. 6 autres navires seront ensuite construits à destination d'une base de bateaux de location située à Palavas. Pour Dominique Renouf, ces bateaux doivent répondre à un enjeu environnemental face à la pollution provoquée par la navigation de bateaux touristique sur le canal :

« La pollution engendrée par les bateaux de location thermiques est énorme, surtout sur un canal comme le canal du Midi. Cela représente dix tonnes de CO2 par bateau, sans compter les déchets d'hydrocarbures rejetés dans l'eau puisqu'ils utilisent des moteurs refroidis par l'eau de la rivière, ils ne sont pas étanches. J'espère que l'on poussera et que l'on encouragera les professionnels à s'équiper avec de nouveaux bateaux émettant zéro CO2. »

Le prix peut justement être un frein de développement de ces navires d'un nouveau genre. Comptez environ dans les 100.000 euros la fabrication complète d'un bateau solaire habitable. Dominique Renouf espère notamment la mise en place à l'avenir d'aides financières de la part des pouvoirs publics pour inciter les loueurs de bateaux à renouveler leurs flottes pour des bateaux plus verts. Voies Navigables de France (VNF) a par exemple octroyé une subvention à « Bateaux pour la planète » dans le cadre d'un plan d'aide à la modernisation.

F.P.

Crédit photos : Dominique Renouf

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article