Boé : la mairie lance une pétition contre la fermeture d'un bureau de poste


31 mars 2021

Boé se mobilise contre la fermeture définitive de l'un de ses deux bureaux de poste. La mairie lot-et-garonnaise a lancé une pétition papier (en mairie) et électronique (sur le site internet Change.org) pour protester contre cette décision du groupe La Poste. La pétition recueille pour le moment près de 700 signatures, tous supports confondus. La fermeture de rideau prendra donc effet à partir du 28 mai prochain sur le bureau de poste de Boé-Cités. L'entreprise postale prévoit également de réduire d'une demi-journée chaque semaine l'ouverture du second bureau de Boé-Rigoulet. Une stratégie « inacceptable » pour la municipalité. Elle espère ainsi peser pour faire changer d'avis le groupe La Poste. L'entreprise justifie la fermeture du bureau de Boé-Cités par une fréquentation trop faible estimée à une quinzaine de clients par jour en moyenne. Un chiffre contesté par la municipalité, explique Bruno Martin, le directeur général des services de la ville de Boé :

« La Poste a une manière de compter qui n'est pas la même que la nôtre. Il y a tellement de services à la Poste, que par exemple, si vous déposez un colis Chronopost (filiale de La Poste), vous n'êtes n'êtes pas comptabilisé comme un client de la Poste. Les élus se sont donc relayés devant la poste de Boé-Cités toute la semaine dernière et en ce début de semaine pour comptabiliser les personnes qui se rendaient dans cette agence postale. Et on a comptabilisé en moyenne 25 à 30 personnes par jour, avec des pointes à 45, uniquement sur les après-midi d'ouverture [le bureau étant ouvert uniquement par demi-journées]. Cela tendrait à prouver qu'il y a une clientèle de proximité. »

Face à cette crainte de fermeture, le groupe La Poste propose à la mairie qu'elle ouvre une agence communale à la place du bureau de poste de Boé-Cités. Une suggestion fustigée par Bruno Martin :

« La Poste nous aiderait un peu financièrement, mais ce serait à nous de prendre en charge le service. Cela veut donc dire que la commune se substituerait à La Poste pour assurer un service public qui pourtant semble-t-il doit lui revenir.

Aujourd'hui, La Poste a bien d'autres missions que la distribution des lettres. C'est aussi la Banque Postale, ou encore le colis, dont le poids dans le trafic « courrier » a augmenté de manière très rapide avec la vente par correspondance. Hors là, La Poste demande presque aux Boétiens de se rendre au Passage-d'Agen pour déposer un courrier ou des colis. »

Face à cette décision de La Poste, la maire de Boé, Pascale Luguet, organise un rassemblement devant le bureau de Boé-Cités. La manifestation est prévue mercredi 7 avril à partir de 15 heures. Thomas Portes, le porte-parole national du parti Génération.s et originaire de Boé, en appelle de son côté au député lot-et-garonnais d'En Marche, Michel Lauzzana.

F.P.

Crédit photo : jacqueline macou de Pixabay

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article