Auch : appelés pour un différent conjugal, deux policiers blessés


16 juin 2021

C'est la 2e fois en moins d'une semaine que des policiers auscitains sont pris à partie. La dernière affaire remonte à lundi après-midi. Un couple, accompagné d'un de leurs enfants, attend le bus, avenue des Pyrénées, pour regagner leur domicile. Le mari, éméché, se signale sur la voie publique par son agressivité envers sa compagne. Insultes, intimidations, menaces, le comportement de l'homme âgé de 37 ans alerte une témoin. Tentant de ramener l'homme à la raison, elle est à son tour prise à partie l'individu. Un autre témoin décide alors d'alerter la police.

22 jours d'ITT pour l'un des policiers blessés

Une patrouille arrive rapidement sur place. A la vue des policiers, l'individu intensifie sa crise d'hystérie. Il continue de vociférer sur sa compagne. Alors que celle-ci souhaite récupérer son téléphone, il jette la sacoche dans laquelle le smartphone se trouve en direction de la poussette, qui atterrit sur le visage de leur enfant âgé d'un an et demi. Par chance, il n'a pas été blessé. L'acte de trop pour les policiers qui décident d'interpeller l'individu et de mettre fin à son numéro. Mais, l'homme dans un état second ne se laisse pas faire et s'en prend aux forces de l'ordre lors de son interpellation. Il adresse notamment un coup-de-poing au visage à l'un des fonctionnaires. L'homme gesticule, adresse plusieurs coups dont l'un blesse sérieusement au genou l'un des agents. Souffrant d'une grosse entorse, le policier s'est vu prescrire 22 jours d'ITT. L'autre fonctionnaire, souffrant de légères blessures au bras s'est vu délivrer 2 jours d'ITT.

L'individu défavorablement connu de la justice a été placé en détention

Finalement interpellé, il est placé dans la foulée en garde-à-vue. Au commissariat, les fonctionnaires de police découvrent que l'individu traîne au-dessus de sa tête une peine avec sursis de 10 mois pour des faits de conduite sans permis avec alcoolémie. Sa garde-à-vue a donc été prolongée. Les deux policiers ont porté plainte ainsi que sa compagne. Le suspect presenté ce matin devant le parquet d'Auch a été écroué et conduit à la maison d'arrêt d'Agen. Il sera representé prochainement devant le tribunal judiciaire d'Auch pour répondre de ses actes de violence à l'encontre des forces de l'ordre.

E.R

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article