Agen : manifestation pour défendre les langues régionales dans l'enseignement


31 mai 2021

Les défenseurs des langues régionales organisaient une nouvelle manifestation ce samedi à Agen à l'appel du collectif « Pour que vivent nos langues ». Il organisait des actions un peu partout en France. En Lot-et-Garonne, une cinquantaine de personnes a manifesté devant la permanence du député de la majorité présidentielle Michel Lauzzana. Une délégation a été reçue par le parlementaire lot-et-garonnais. Le collectif proteste en fait contre une décision du Conseil Constitutionnel qui a retoqué une partie de la loi « Molac ». Cette dernière permet notamment d'autoriser un enseignement dit « immersif » des langues régionales dans les écoles publiques, comme cela est déjà possible dans l'enseignement privé et associatif. Ainsi les établissements, en accord avec les parents volontaires, peuvent dispenser la majorité des cours en langues régionales. Sur cette décision du conseil constitutionnel de censurer partiellement la loi Molac, Martine Ralu de l'association OcBi (pour le maintien de l'occitan dans l'enseignement publique) basée à Villeneuve-sur-Lot y voit une atteinte :

« Sous prétexte de l'article 2 de la Constitution qui dit « la langue de la République est le français », on considère tout d'un coup que l'enseignement des langues régionales est anticonstitutionnel. Pour nous, cela est très grave. Cela remet en cause tout le travail fait depuis 20 ans dans l'enseignement public, et même depuis plus de 40 ans dans l'enseignement associatif.

Il y a quand même plus de 100.000 enfants en cursus bilingue. On ne peut pas nier que cet enseignement existe. Il est validé depuis 40 ans par des évaluations qui prouvent que les enfants parlent parfaitement le français, et même mieux que ceux des filières monolingues classiques. Donc on ne comprend pas la décision rétrograde du Conseil Constitutionnel. Cela donne un signal négatif pour l'ensemble de la société à un moment où les députés ont relayés au président Macron les demandes des associations. »

F.P.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article