Tarn-et-Garonne : «On s'attend à une collecte du Téléthon moins importante»


02 décembre 2020
Vendredi prochain marquera le coup d'envoi de la 34ème édition du Téléthon, et ce dans toute la France, notamment dans le Tarn-et-Garonne. Une édition pas comme les autres, en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus. L'année dernière, près de 314.000 euros de dons avaient été collectés dans le département par l'AFM-Téléthon lors des différentes manifestations. Mais cette année, ce montant sera sûrement moins important. Entretien avec Françoise Genetti, la référente départementale du Téléthon en Tarn-et-Garonne :

Comment va s'organiser cette 34ème édition du Téléthon en cette année particulière ?

Le contexte est difficile. Nous allons respecter les règles sanitaires pour que toutes nos manifestations soient confinement et COVID compatibles. Cela nous laisse donc peu de libertés sur le terrain, puisque tout ce qui est manifestations sur la voie publique, les bals, les lotos, les repas : nous ne pouvons pas les faire. Nous ferons prendre de risques à personne.

Mais nous allons innover avec de nouvelles idées. Nous allons inciter tout le monde à faire des dons d'une autre manière. C'est n'est pas parce que le COVID est présent, que la maladie s'arrête, même si la collecte sera difficile cette année.

Justement, anticipez-vous une baisse des dons ?

On s'attend effectivement à une collecte moins importante. On arrivera jamais à collecter en dons ce que nous faisons habituellement dans les manifestations. Le contexte est difficile : de nombreuses personnes sont en chômage partiel, voient un avenir incertain. Ils vont peut-être moins donner. C'est plus facile de donner sur des manifestations (repas, lotos, etc.) : les donateurs investissent de l'argent mais avec un retour ou un plaisir. Cette année, ils ne l'auront plus. On compte donc sur la générosité de la population !

Du coup, comment peut-on donner cette année dans le Tarn-et-Garonne ?

Vous avez par exemple dans la plupart des communes du département, des urnes déposées dans des mairies et des commerces. Nous avons aussi mis en place avec les pompiers une tombola départementale en ligne, chose jamais faite. Rendez-vous jusqu’au 20 décembre sur : https://udsp82tombola-29.webselfsite.net

Sur les marchés de plein vent, on organisera également des ventes de pâtisseries, de crêpes, d'objets, ou de fleurs. Un supermarché à Beaumont-de-Lomagne organise une vente de fruits le dimanche matin. Il y a aussi par exemple des caddiesthon à Castelsarrasin ce week-end.

Sans compter évidement le 36 37, et le site https://www.afm-telethon.fr/

Rappelez-nous l'objectif du Téléthon ?

L'objectif de la force T (force de terrain, c'est-à-dire des bénévoles) c'est de collecter des dons pour faire avancer la recherche sur les maladies génétiques notamment. C'est grâce à ces dons que sont lancés de nouveaux essais. Ils permettent également de continuer les essais en cours. Si cette année, nous ne ferions pas de collectes, des essais seraient arrêtés et ne repartiront pas l'année prochaine. C'est comme du vélo ! Si vous ne continuez pas à pédaler, vous faîtes du surplace, et vous tombez ! Donc cette édition est très importante : nous pouvons pas dire aux malades de mettre de côté leurs espoirs. C'est quelque chose d'impossible !

Y-a-t-il eu des avancées ces dernières années grâce à la recherche ?

Oui ! Par exemple, la bêta thalassémie a reçu l'année dernière un médicament. Il y a aussi toutes les amyotrophies spinales. A l'heure actuelle, avec une seule injection, les enfants, au bout de quelques jours, retrouvent la mobilité des mains. Et au bout de deux ans, les enfants remarchent ! Une petite fille de 2 ans de Castelferrus a par exemple reçu l'injection : elle recommence à avoir des mouvements et à se tenir droite.

La recherche fondamentale sert aussi à des maladies courantes, notamment à des pathologies cardiaques, de la vision, ou encore de la prostate. Ce ne sont pas uniquement les maladies génétiques qui bénéficient de cette recherche.

F.P.

Crédit photo : AFM-Téléthon

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article