Tarn-et-Garonne: moins de pommes, mais de la qualité


16 septembre 2020

Déjà 3 semaines que la récolte des pommes a démarré dans le Tarn-et-Garonne, c'était le 10 août dernier. Le Tarn-et-Garonne est le premier département producteur en France. Une production qui part pour un tiers à l'exportation hors des frontières européennes.

Baisse de 20% des volumes

L'occasion donc de tirer un premier bilan de la production cette année. Une année qui s'annonce plutôt bonne comme l'explique Yvon Sarraute, arboriculteur à Meauzac :

« Nous en sommes à 80% des volumes produits l'an dernier. Donc il manque environ 20%. Mais niveau calibre et qualité, la production est irréprochable cette année.

Côté météo, au printemps, il avait fait un peu froid, d'où cette baisse de volumes de 20%. Et après, depuis le 10 août, je dirais que nous n'avons pas eu de pluie. Nous avons du beau temps : c'est bien pour les cueilleurs comme pour les sols. Et pour la qualité des fruits, c'est extra ! »

Une année un peu particulière tout de même suite au coronavirus

« Etant donné que nous avons une baisse de la quantité cette année, nous avons eu besoin d'un peu moins de main d’œuvre que l'an dernier. Aujourd'hui, nous pouvons faire venir facilement des salariés locaux, et entre autre également des travailleurs polonais. En revanche, le seul problème que l'on a eu, c'est avec les travailleurs marocains. Le pays a bloqué l'entrée de près de 1.000 marocains lors du coup d'envoi de la récolte. »

Au total, d'ici décembre, le millier de producteurs dans le Tarn-et-Garonne estime qu'il aura récolté cette année plus de 200.000 tonnes de pommes.

F.P.

Crédit photo: siala de Pixabay

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article