Tarn-et-Garonne : la filière canard moins concernée par la crise que d'autres départements


04 décembre 2020

2020 n'aura pas été l'année la plus fructueuse pour de nombreux éleveurs et producteurs de canards en France suite aux confinements et à un nouvel épisode de grippe aviaire. Si dans certains départements comme le Gers, des producteurs sont inquiets ; en Tarn-et-Garonne, la situation économique des éleveurs avicoles est plutôt disparate dans ce contexte sanitaire selon Tristan Cordier, le président de Palmipèdes 82. Près de 120 producteurs du département sont affiliés à l’association :

Jusqu'à 30% de baisse des ventes chez certains professionnels

« Les producteurs écoulant leurs produits exclusivement dans les marchés ont subit 30% de baisse de vente. Des marchés ont par exemple été arrêtés au début du premier confinement, puis réautorisés. Et durant le deuxième, il y a eu des interdictions comme le marché au gras de Caussade par exemple. A contrario, ceux qui travaillent avec des magasins de producteurs, des grandes surfaces, ou même des magasins bio, ils ont connus une hausse des ventes de 20% ces derniers mois. »

Et dans ce contexte sanitaire, la profession voit également les comportement des consommateurs changer à l'approche des fêtes de Noël :

« Au lieu de commander de gros bocaux de foie ou plusieurs kilos de foie gras pour faire des terrines, les clients commandent en petites quantités (seulement un foie, une ou deux verrines) car les réunions de familles seront plus réduites. »

Les éleveurs pas impactés pour la plupart par la grippe aviaire

En revanche, contrairement à leurs homologues de départements voisins, la plupart des éleveurs du Tarn-et-Garonne n'est pas impacté par le confinement des bêtes suite à la grippe aviaire, explique Tristan Cordier :

« Sur la filière ici, la plupart des producteurs bénéficie de dérogations sur les mesures en vigueur de claustration des animaux pour éviter la venue d'oiseaux sauvages. Nous élevons pratiquement tous moins de 3.000 animaux sur site. Nous pouvons donc maintenir notre méthode traditionnelle d'élevage avec des canards dehors. Mais nous devons respecter la condition de garder la nourriture et les abreuvoirs à l'intérieur. »

Au total, le Tarn-et-Garonne compte 170 éleveurs de canards.

F.P.

Crédit photo : Ulrike Leone de Pixabay

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article