Rugby - Gers : pour faire face à la crise, le département octroie une augmentation de 30% des subventions aux clubs de Fédérale 1, 2, 3


10 juillet 2020
La famille de "l'élite du rugby gersois" réunie cette après-midi non pas sur le pré, mais au Parc du Conseil Départemental à Auch. Tout juste une semaine après avoir convoqué les acteurs culturels du département, le président du département du Gers, Philippe Martin a souhaité recevoir ce vendredi après-midi, l'ensemble des présidents et/ou entraîneurs des clubs de rugby du territoire de Fédérale 1,2 et 3. Objectif : échanger avec eux des conséquences du COVID pour leurs clubs et identifier leurs éventuelles inquiétudes pour la saison prochaine. Le président qui a tenu à faire un geste fort pour les 8 clubs gersois de Fédérale, touché par cette crise sanitaire, avec une hausse significative de l'ordre de 30% de la subvention qui leur est accordée chaque année par le département. "Nous avons pris la décision indépendamment de ce que nous ferons pour les associations sportives de les aider en augmentant de 30% les subventions que nous apportons à chaque club qui a son championnat que ce soit en Fédérale 1, 2 ou 3", souligne le président Martin.
 
Une enveloppe de 10 000 euros de plus pour les 3 clubs de Fédérale 1
 
Pour les 3 clubs gersois de Fédérale 1, l'enveloppe accordée par le département sera donc de 40 000 euros la saison prochaine, soit 10 000 euros de plus qu'à l'accoutumée. Une nouvelle dont se réjouit Jean-Michel Justumus, le président du RCA, promue en Fédérale 1."C'est une excellente nouvelle. Je crois que tous les clubs ont été à la fois surpris, mais aussi extrêmement satisfait de ce geste que nous saluons tous et qui va nous permettre de redémarrer la saison avec un peu de baume au cœur. Parce qu'effectivement, on a passé un confinement difficile, avec beaucoup d'entreprises, de commerçants, d'artisans, qui étaient nos partenaires qui se retrouvent avec un genou à terre sinon les 2. Et 10 000 € de plus, c'est très important pour notre budget."
 
La crainte d'une 2e vague et d'un nouvel arrêt de la saison à l'automne
 
Une aide "significative" particulièrement bienvenue également du côté de Lombez Samatan. Son président, Eric Daubriac, espère toutefois qu'il n'y aura pas de 2e vague à l'automne qui serait très certainement synonyme d'un nouvel arrêt de la saison avec de conséquence dramatique pour l'économie des clubs."Évidemment, il y a des inquiétudes, comme dans les entreprises, les associations et la vie sociale tout court. La plus grosse, comme je l'ai dit au président Martin, lors des échanges, ce serait qu'on démarre une saison et qu'il faille l'arrêter en plein mouvement et qu'on soit obligé de se remettre à l'arrêt. Je crois que l'économie ne supporterait pas, et je ne sais pas si le département du Gers pourrait nous aider dans ce cas de figure-là." Le président du LSC qui tente toutefois de rester positif, avec une échéance en tête, le 13 septembre, date de reprise de la saison. "Aujourd'hui, les voyants sont quand même au vert, les entraînements reprendront fin juillet, donc faut pas se mettre martel en tête ou voir l'avenir de manière négative. Ça devrait fonctionner."
 
Précision : le président Philippe Martin recevra au mois de septembre l'ensemble des associations sportives du département pour leur présenter notamment l'enveloppe accordé au monde sportif gersois dans le cadre du plan Marshall départemental soit près de 200 000 €

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article