Reprise des activités sportives dans le Gers : Les précisions du CDOS


10 mai 2020

A partir de demain 11 mai, c'est la reprise individualisée et aménagée du sport pour les 55000 sportifs licenciés Gersois.

Albert Carrer Président et Julien Pellicer secrétaire général du comité départemental olympique et sportif Gersois, appellent tous les sportifs quelques soit leurs niveaux à faire preuve de vigilance et de raison dans la reprise des activités physiques.

Certaines contraintes sont levées par le ministère des sports

En effet, on pourra faire du sport sans attestation, sans limitation de durée, dans un rayon de 100km de son domicile et non 1km jusqu'à maintenant. Cependant, des contraintes subsistent et doivent être scrupuleusement respectées par les clubs et les licenciés.

Toutes les associations, y compris de sports collectifs sont autorisées à «proposer des activités» à condition bien évidemment de «respecter la distanciation physique». Cela revient à dire que la pratique des sports collectifs et des sports de combat reste interdite dans leurs formes originales, mais cela n’exclue pas des formes individuelles aménagées sans contact, sans ballon...

Les activités doivent se pratiquer exclusivement en extérieur pour le moment sans dépasser des rassemblements de 10 personnes.

L'accès aux vestiaires reste interdit et une distance minimum de 10 m entre les pratiquants doit être respectée pour les activités comme le jogging et le vélo. Une distance physique suffisante d’environ 4m2 entre les pratiquants est obligatoire pour les activités en plein air type tennis, yoga, fitness par exemple.

Quant aux sports de plein air à risque: sports nautiques, sports aériens, mécaniques, de montagne, sports urbains de type skateboard ou roller qui sont interdits depuis le début du confinement afin de ne pas prendre le risque de mobiliser les réseaux de soin d'ores et déjà surchargés. Cette interdiction n'a toujours pas été levée par le ministère.

Pour le golf, l'équitation et la pétanque, activités beaucoup pratiquées dans notre département, la reprise sera possible dès le 11 mai avec des aménagements sanitaires stricts que les clubs doivent faire respecter.

Un guide pratique bientôt édité

Le ministère des sports, en collaboration avec les fédérations, doit éditer dans les jours qui viennent un guide pratique synthétisant les activités autorisées et interdites. De plus d'ici fin mai, le sort des piscines publiques et des activités nautiques devrait être tranché.

Pour toutes les autres activités il faudra attendre début juin pour connaître d'éventuelles évolutions de pratique. La reprise doit se faire en douceur et progressive.

Certains sportifs ont maintenu une activité physique pendant le confinement, mais beaucoup d'autres ont totalement arrêté depuis 3 mois. Le conseil est de reprendre progressivement et même de ne pas hésiter à consulter son médecin avant de reprendre. Malgré les beaux jours, les fourmis dans les jambes, l'impatience de se revoir, il faut rester prudent.

Le sport est un élément de cohésion sociale et de santé mentale après le confinement. Chacun a hâte de retrouver son club, ses dirigeants, ses partenaires, ses amis, car oui le sport est un vecteur important de lien social et d'équilibre psychologique.

Le sport doit être un outil de bien être pour tous et un levier important dans le déconfinement progressif de notre département. Il ne faut surtout pas que cela soit un lieu de propagation du virus.

Les comités départementaux relayerons rapidement auprès de l'ensemble des clubs les propositions de leur fédération respective.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article