Port du masque obligatoire dans 22 communes du Gers : le Préfet justifie sa décision


09 décembre 2020

Le port du masque désormais obligatoire en extérieur dès 11 ans depuis ce mercredi 9 décembre dans les 22 communes les plus peuplées du Gers*. C'est l'annonce forte faite hier par le Préfet, Xavier Brunetière, à l'occasion d'un point presse sur la situation sanitaire sur le département. Une décision prise face au rebond épidémique constaté ces derniers jours sur le territoire. Selon les chiffres communiqués par les autorités sanitaires, le Gers est l'un des départements où circule le + le virus en Occitanie. Cela se reflète au niveau du taux d'incidence, c'est-à-dire le nombre de nouveaux cas testées positifs à la COVID-19 pour 100 000 habitants. Alors que la moyenne régionale est évaluée à 78, le dernier chiffre communiqué pour le Gers est de 146. Une détérioration de la situation qui pousse le Préfet à serrer la vis. Entretien.

Quelle est la situation sanitaire dans le Gers ?

"Depuis une dizaine de jours, nous sommes sur un pallier très élevé de la pandémie. Sur le mois de novembre, nous diminuons chaque jour la circulation du virus, mais depuis une dizaine de jours nous sommes sur un pallier à un niveau qui est presque 2 fois supérieur à l'incidence qui est constatée sur la région Occitanie."

Face à cette situation, vous avez décidé de prendre une nouvelle mesure forte ?

"L'enjeu c'est de poursuivre les efforts et de les généraliser. D'autant que le virus se diffuse plus facilement dans cette période où nous vivons enfermés où il est plus difficile d'ouvrir les fenêtres pour aérer. C'est pour ça qu'il est nécessaire de renforcer nos efforts et notamment sur des réflexes que nous devons généraliser, notamment le port du masque. C'est pour ça qu'après-concertation avec notamment l'Agence de Santé, il m'a paru nécessaire de généraliser l'obligation du port du masque sur les 22 communes les plus peuplées du territoire."

Vous avez notamment donné comme consigne aux forces de l'ordre de faire preuve de pédagogie et de prévention dans un premier temps ...

"Pour cette disposition, effectivement, dans la mesure où elle rentre en vigueur rapidement, la consigne est de faire preuve de pédagogie. Ensuite, il y a des mesures qui doivent d'ores et déjà être appliquées par les Gersois. Je le rappelle nous sommes toujours sous le régime du confinement et que l'on peut sortir que pour des motifs qui le justifient. Donc là les contrôles demeurent extrêmement actifs pour vérifier le respect du confinement et des mesures sanitaires qui s'imposent."

*********************************************************************************************************************

2 clusters identifiés dans des Ehpad à Nogaro et Auch, les étabissements font appel à la réserve sanitaire

2 clusters importants ont été identifiés dans 2 Ehpad du département. A Nogaro, tout d'abord, où 53 agents et 74 résidents sur 108 ont été testés positifs à la COVID-19. Face à cette situation, l'établissement a dû prendre des mesures urgentes. Les visites aux résidents sont pour l'heure suspendues et l'acceuil de jour est provisoirement fermée. Autre foyer signalé, au sein de l'unité de soins de longue durée du centre hospitalier d'Auch (USLD), Selon les chiffres communiqués par les autorités sanitaires, 36 résidents et 30 professionnels ont été positifs à la COVID. Face au nombre important de personnel positif, un appel à la réserve sanitaire a été lancée par les 2 établissements pour remplacer et renforcer ses effectifs.

* Les 22 communes du Gers concernées par l'arrêté obligatoire de port du masque en extérieur entre 6 heures et 21 heures : Auch, Eauze, Lectoure, Mirande, Pujaudran, Marciac, Barcelone-du-Gers, Fleurance, Lombez, Nogaro, Riscle, Miélan, Cazaubon, Gimont, Masseube, Pavie, Samatan, Condom, L'Isle-Jourdain, Mauvezin, Plaisance et Vic-Fezensac

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article