Nouveau scanner à l'hôpital d'Auch : "aujourd'hui, tous les clignotants sont au vert"


10 septembre 2020
C'était une nouvelle attendue depuis de très nombreux mois par toute une population et de nombreux professionnels de santé du département : le remplacement du scanner de l'hôpital d'Auch en fin de vie par un scanner de dernière génération. C'est désormais une question de semaine. Comme annoncé hier sur nos ondes et sur notre site internet, les trois membres du Groupement d’intérêt économique public privé, l'organe gestionnaire de l'équipement sont parvenus à trouver un terrain d'entente pour son renouvellement après plusieurs mois de négociations et de tensions. Il ne manque désormais plus que l'accord de l'ARS, mais l'affaire est en très bonne voie nous a indiqué l'un des avocats du GIE, Maitre Nonnon.
 
L'ancien président du tribunal d'Auch, Jean-Pierre Belmas en juge de paix dans ce dossier
 
Une avancée significative dans ce dossier très attendue par toute une population et de nombreux professionnels de santé du département en grande partie dû à l'intervention de Jean-Pierre Belmas. L'ancien président du tribunal de Grande Instance d'Auch a été nommé à l'unanimité cet été administrateur du GIE avec la mission de ramener de la sérénité dans ce dossier très sensible.
 
Un scanner provisoire le temps des travaux
 
"On est quasiment en temps et en heure pour que ce nouveau scanner qui sera le dernier né de la technologie dans notre département puisse être satisfaisant pour les patients qui ont le droit d'avoir la dernière nouveauté en la matière. De ce point de vue, il n'y a aucun problème. Il y a encore moins de problème puisque pendant les travaux, qui seront des travaux très importants, on prévoit un scanner provisoire. Ce n'est pas simple non plus, ça demande des investissements importants aussi. Aujourd'hui, au moment, où je vous parle, nous n'avons plus que des clignotants vert, orange pas trop, et rouge il n'y en a plus", annonce Jean-Pierre Belmas.
 
Le fonctionnement du GIE, organe gestionnaire du scanner, va être remodelé
 
Jean-Pierre Belmas qui est sur tous les fronts depuis sa nomination. En plus du renouvellement du scanner, il s'attache à réécrire le monde d'emploi du GIE, datant de 2005 et plus conforme à la période actuelle. Objectif : éviter à l'avenir tout malentendus comme ça a pu être le cas ces derniers mois. L'administrateur judiciaire a déjà des projets concrets.
"J'ai déjà mis en place ce que j’appellerais un comité de pilotage juridique avec les avocats du GIE pour régler d'éventuels problèmes juridiques qui pourraient avoir lieu à l'avenir. Donc, là c'est un aspect du pilotage nouveau futur tel que je le conçois au niveau du GIE. Ce comité de pilotage juridique aura comme mission également de préparer les travaux du GIE, car nous sommes quand même dans un dossier complexe. Parallèlement, je voudrais un comité de pilotage médical où les problèmes techniques, médicaux, les problèmes de sécurité, d'offres de soin soient discutés dans le cadre de ce comité de pilotage. Ça permettra à chacun de faire valoir sa voix et puis aussi peut-être de gommer quelques aspérités et malentendu."
Le prix de ce nouveau scanner, travaux compris, avoisinera le million d'euros. Selon nos informations, le nouveau scanner sera en fonctionnement dès la fin du mois d'octobre.
E.R

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article