Malgré les promesses, le directeur de l'ARS ne viendra pas au CHS.


09 septembre 2019

La tension est palpable aujourd'hui au Centre Hospitalier Spécialisé du Gers. Le personnel soignant, en proie à des difficultés sociales importantes comme dans bon nombre d'établissements de santé du pays, attendait de pied ferme le directeur de l'ARS Occitanie Pierre Ricordeau, lui qui s'était engagé à venir à l'hôpital dès que possible. Malgré sa présence dans le Gers aujourd'hui, il ne s'est finalement jamais présenté dans l'établissement, de quoi fortement agacer les syndicats. Eux qui réclament davantage de moyens financiers, la prise en compte du manque de personnels (infirmiers et psychologues), et qui souhaitait dénoncer les lois du Travail, selon eux, "non respectées" dans l'établissement. Le message de frustration et d'agacement de Fabrice Larmarque, de la CGT santé, à retrouver ce soir sur notre antenne. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article