Les jeunes sapeurs-pompiers d'Auch lancent leur gamme de masques lavables dont les bénéfices iront au profit des hôpitaux


01 mai 2020

Ils sont sur tous les "fronts" dans cette "guerre" contre le virus du COVID-19. Sur le terrain, mais également sur-le-champ de la solidarité : les sapeurs-pompiers. Dernier exemple en date : avec cette initiative de la section des jeunes sapeurs-pompiers d'Auch. Dans la perspective du déconfinement et afin de laisser le stock de masques chirurgicaux et FFP2 aux soignants et protéger un maximum de citoyens, ils ont décidé de lancer il y a quelques semaines leur propre gamme de masques lavables pour le grand public.

Des masques "Made in France", dont les bénéfices iront à la Fondation des Hôpitaux de France

"Nous avons été confrontés à deux problèmes" explique Alexandre Vandini, pompier professionnel à Auch et responsable pédagogique de la section des jeunes-sapeurs-pompiers. "C'est-à-dire que nous voulions d'abord faire travailler en priorité une entreprise française compte tenu des difficultés économiques actuelles. Notre choix s'est tourné vers l'entreprise EasyFlyer qui est située à Orléans. Elle nous fait le plaisir en plus de floquer les masques aux couleurs des jeunes sapeurs-pompiers. L'autre difficulté que nous avons rencontré concerne le prix des masques, nous ne savions absolument pas combien les vendre. Et l'idée était d'aider jusqu'au bout les personnels soignants, donc nous avons fait le choix de ne fixer aucun prix de vente. Les gens donnent ce qu'ils veulent. En sachant que les masques nous reviennent à 2€50, et que tous les bénéfices (Ndlr, don de + 2,5€) seront reversés à la fondation des hôpitaux de France". Le pompier auscitain, coordinateur ce projet, tient toutefois à insister sur un point : "ce sont des masques à destination du grand public, ils ne sont pas conçus pour remplacer des masques chirurgicaux ou FFP2, qui eux sont réservés pour le personnel soignant."

Pas de lavage à 60° mais un lavage à 40° suivi d'un repassage pour tuer le virus

Ces masques en polyester qui ont notamment comme avantage de ne pas laisser passer de gouttelettes, présente toutefois un petit désavantage confesse le sergent Vandini : "ils ont un inconvénient. C'est qu'ils se lavent pour éviter d'être déformés à 40° et non à 60°. On a contacté le fabricant et lui préconise un lavage à 40° suivi d'un repassage pour tuer virus et bactérie."

Plus de 224 masques déjà vendus et 200€ récoltés pour la fondation des Hôpitaux de France

Depuis le lancement de la commercialisation en ligne*: l’opération rencontre un franc-succès. "Le premier jour en seulement quelques heures, nous avons vendu plus de 100 masques. Et, aujourd'hui nous en sommes à plus de 224 masques vendus pour un montant total de 737 euros, ce qui représente à peu près un bénéfice de 200€ pour la Fondation des Hôpitaux de France." Les centaines de masques déjà commandés seront livrés pour ceux qui habitent directement sur Auch ou à proximité directement dans les boites aux lettres. Pour "ceux qui sont un peu plus loin, ça passe par voie postale, donc c'est un peu plus long, mais l'idée c'est que tout le monde puisse être protégé au moins le déconfinement", informe Alexandre Vandini. Pour la commercialisation, les jeunes sapeurs-pompiers d'Auch, ont opté pour une vente en ligne, en restant fidèle à leur principe du "Made in France", en faisant confiance à Hello Asso, un site français de paiement sur Internet entièrement sécurisé et dédié pour les associations.

Le lien* pour se les procurer : https://www.helloasso.com/associations/jeunes-sapeurs-pompiers-d-auch/paiements/masque-de-protection-reutilisable-jsp-auch

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article