Le Gers en orange : Réaction de Ph. Martin


01 mai 2020

La carte publiée ce soir, et qui classe les Départements en trois zones, a fait réagir le Président du Conseil Départemental du Gers Philippe Martin. "Il s'agit d'un état des lieux qui peut évoluer et qui évoluera dans le Gers d’ici au 11 mai".

Malgré toute une série d’indicateurs positifs, baisse constante des hospitalisations et des réanimations, stabilisation des décès, baisse des passages aux urgences, bonne capacité d’accueil dans les établissements de santé, notre Département n’est pourtant toujours pas classé en vert.

Incompréhension du Président

"Cela me semble incompréhensible et je laisse les représentants de l’État, Préfète du Gers et Délégué départemental de l’ARS, le soin d’expliquer comment est établi dans notre Département le critère relatif à la circulation du virus, et pourquoi l’évolution positive qui a été possible en Occitanie pour le Lot et le Tarn ne l’a pas été pour le Gers. Pour l’évolution de notre situation je ne suis ni pessimiste, ni optimiste, je suis volontaire et confiant"

POint de situation de l'ARS pour ce 01 mai

L’Agence régionale de santé recense ce soir un total de 6 904 tests positifs Covid-19 dans notre région, 612 hospitalisations en cours (dont 139 en réanimation) et 394 décès en établissements de santé.A ce jour, 2 131 patients ont pu regagner leur domicile après leur passage en établissement hospitalier.

L'ARS indique que "des corrections apportées par des centres hospitaliers entrainent une baisse des décès et une baisse importante des retours à domicile dans certains départements".

➡️Dans le Gers, les chiffres continuent d'être encourageants. Pas de nouveau décès à déplorer. Les hospitalisations sont en baisse et le nombre de retours à domicile est en hausse. Seul ombre au tableau, un nouveau patient admis en réanimation.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article