L'hôpital d'Agen lance une action prévention contre l'alcool pendant la grossesse


09 septembre 2020

Ce mercredi 9 septembre est la journée mondiale des Troubles causés par l'Alcoolisation Fœtale. 500.000 personnes en France seraient concernées par des séquelles plus ou moins sévères dues à l'alcool pendant la grossesse (troubles de l’attention, du comportement, difficultés d’apprentissage...). On estime également que chaque jour, un enfant atteint de ces troubles naît dans le pays.

Durant leur grossesse, de nombreuses femmes sont tentées de prendre un verre d'alcool, et ce malgré les dangers, explique Marion Houdart, sage-femme au Centre Hospitalier d'Agen :

« Je pense qu'à l'heure actuelle, les jeunes femmes sont au courant des dangers de l'alcool pendant la grossesse. Déjà, nous évoquons le sujet en consultations, et puis elles le savent. Par contre, je ne suis pas sûr que ce soit le cas des autres générations qui les entourent. Elles sont souvent soumises et tentées à la prise d'alcool lors de repas familiaux, de rassemblements, de réunions de travail. Souvent on leur dit : « Aller, un petit verre, ce n'est pas grave ! ». Elles ont beaucoup de pressions dans leur entourage. Et je ne suis pas sûr que tout le monde aujourd'hui ait encore conscience que c'est zéro alcool pendant la grossesse. »

Deux profils types de femmes concernées

« Le phénomène peut toucher beaucoup de femmes. Nous avons surtout deux types de profils concernés : les patientes qui ont des niveaux sociaux très défavorisés, et où un manque d’éducation et d'information est présent. Et à l'inverse, on a des femmes de milieux sociaux très élevés. Donc un public informé, mais où un alcool mondain est très présent dans l'entourage. Ces femmes ont du mal à réaliser que leur consommation est importante, voire délétère dans certains cas », estime Marion Houdart.

Du 14 au 25 septembre, l'hôpital d'Agen lancera des actions de sensibilisation. Des distributions de prospectus sur le sujet seront notamment organisées, et les sages-femmes du centre hospitalier porteront un badge « L'alcool, et si on en parlait ? » pour inciter à la discussion et à la prévention sur ce sujet encore tabou.

F.P.

Crédit photo: Free-photos - Pixabay

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article