L’Arrats et la Gimone en limitation de prélèvement d’eau


11 août 2020

Le préfet de Tarn-et-Garonne, Pierre Besnard a pris ce mardi 11 août un arrêté de limitation des prélèvements d’eau. Il prendra effet jeudi 13 août à partir de 8 h 00 du matin. Le débit naturel de la Neste est de l’ordre du décennal sec et les barrages pyrénéens du système Neste ont déjà été très sollicités. Ils ne pourront donc plus assurer le remplissage complémentaire des barrages de piémont. Dans sa séance du 6 août, la commission Neste a décidé de mettre en place des restrictions. Cet arrêté a pour objet :

 l'interdiction des prélèvements d'eau de 2 jours par semaine (Niveau 1_B) sur les cours d'eau, y compris leurs affluents et les nappes d'accompagnement, suivants : 14 – Bassin de la Bonnette 63 – Rivière Gimone réalimentée 61 – Rivière Arrats réalimenté

 l'interdiction des prélèvements d'eau de 3,5 jours par semaine (Niveau 2) sur les cours d'eau, y compris leurs affluents et les nappes d'accompagnement, suivants : 12 – Bassin de la Baye 41 – Bassin de la Sère 13 – Bassin de la Seye 46 – Bassin de la Petite Barguelonne 15 – Bassin de la Lère non-réalimentée 47 – Bassin de la Séoune 19 – Petits affluents de l’Aveyron 48 – Bassin de l’Auroue 25 – Bassin du Lemboulas aval 49 – Petits affluents de Garonne 27 – Petits affluents du Tarn 64 – Petits affluents de Gimone

 l' interdiction totale (Niveau 3) des prélèvements d'eau sur les cours d'eau, y compris leurs affluents et les nappes d'accompagnement, suivants : 23 – Bassin du Tescou non réalimenté 43 – Bassin de la Barguelonne amont 24 – Bassin du Lemboulas amont + Petit Lem. 44 – Bassin de la Barguelonne aval 26 – Bassin de la Lupte-Lembous 45 – Bassin du Lendou 42 – Bassin du Lambon 51 – Bassin du Boudouyssou (Tancanne).

p1.png (686 KB)

Vous pouvez consulter cet arrêté dans les mairies concernées et sur le portail Internet des services de l'Etat à l’adresse suivante : http://www.tarn-et-garonne.gouv.fr – rubrique : Publications > Arrêtés préfectoraux

N.M

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article