L'ancien portier auscitain Damien Graves jouera... l'OM en Coupe de France


23 février 2021
Après sa victoire dimanche face à Poitiers en 32 èmes de finale de la Coupe de France, le club catalan de Canet-en-Roussillon affrontera l'Olympique de Marseille au prochain tour, le 7 mars. Le portier du club, l'ancien Auscitain Damien Graves, devrait être titulaire face au pensionnaire de ligue 1. Une grosse performance pour celui qui évoluait encore à Auch la saison dernière.
 
 
Vous êtes numéro 2 dans la hiérarchie des gardiens à Canet. Le championnat est suspendu mais la Coupe de France continue, c'est une aubaine pour vous montrer ?
Je suis numéro 2 parce que je me suis blessé pendant la préparation, une entorse de la cheville et le dos bloqué donc je n'ai pu faire aucun match de préparation. C'est logique de commencer remplaçant et le numéro 1 est en place, je n'allais pas le bouger comme ça. Le discours des dirigeants, c'est que je suis l'avenir du club mais je dois me contenter de la Coupe de France pour l'instant. J'ai clairement une chance à saisir, les dirigeants sont fiers de moi et en fin d'année, je devrais prolonger mon contrat grâce à mes prestations. J'ai maintenu mon équipe dans le match face à Poitiers et je sors une grosse séance aux tirs aux buts.
 
Poitiers est un échelon inférieur, ça aurait été une contre-performance ?
Clairement mais c'est la Coupe. C'est une très belle équipe, ils ont le niveau pour la N2. On avait la pression, eux n'avaient rien à perdre. C'était comme le match quand je jouais avec Auch face à Ajaccio où on perd contre une L2 en prolongations. C'est toujours indécis, ça se joue à rien sur un match.
 
Le tirage au sort a eu lieu dimanche soir. Vous tombez sur un gros du championnat de L1, l'Olympique de Marseille. Vous avez vécu le tirage ensemble ?
Malheureusement non à cause du couvre-feu. On a un groupe sur les réseaux sociaux, tout le monde était content. Mais on savait que ça allait être un club de la région, le groupe était fait comme ça, on ne pouvait pas prendre Lille ou Paris. Ça reste un historique même s'ils ne sont pas biens cette année. Tout peut se passer en Coupe de France, on l'a vu dimanche on a failli passer à la trappe. Là on y va pour se faire plaisir.
 
Les Canétois parlent déjà du match ?
Ça parle que de ça dans le village et ça va être comme ça pendant deux semaines.
 
On avait vu le stade Jacques-Fouroux à Auch presque rempli pour les réceptions de Rodez et Ajaccio. Là, le match se fera sans les supporters à cause de la crise sanitaire, c'est frustrant ?
Une grosse déception quand tu arrives à ce stade de la compétition, tu sais que ça peut ramener du monde au stade. On aurait joué au stade des « dragons catalans », l'enceinte aurait été pleine avec des milliers de personnes. Là, la fête est un peu gâchée, les supporters c'est un apport important en Coupe de France.
 
Quel serait le scénario idéal ?
Pour moi, 0-0 à la fin du temps réglementaire puis séance de tirs au but. Je les sors et on gagne. Pour un gardien, ce serait idéal. Sortir un penalty de Payet ou Thauvin ce serait parfait. Mais le 1-0 dans le temps réglementaire, je prends aussi.
N.M

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article