Joël Boueilh, président de Plaimont et trois autres gersois promus chevalier de l'ordre national du Mérite


05 janvier 2021

C'est un événement attendu chaque début d'année la liste des promus à l'ordre national du Mérite et à la Légion d'Honneur. Au 1er janvier 2021, plus de 3800 personnes ont été promus en France. Une promotion qui fait la part belle essentiellement cette année aux acteurs de la lutte contre le COVID-19. Et le département du Gers peut s'enorgueillir de compter 4 nouveaux chevaliers de l'ordre national du mérite, qui se verront prochainement remettre le célèbre ruban bleu, second ordre national après la Légion d’honneur. Parmi ces quatre figures départementales engagées dans différents secteurs et qui se retrouvent élevées au rang de chevalier, on retrouve Jean Claude Hernandez, directeur départementale des finances publiques du Gers, Véronique Lejeune, gynécologue au Centre hospitalier d'Auch, Betty Chollet, cheffe de service des sécurités à la Préfecture du Gers. Une liste dans laquelle on retrouve également Joël Boueilh, président de la célèbre cave coopérative Plaimont, récompensé pour ses nombreuses années de service et son dévouement pour promouvoir les vins du Sud-Ouest. Le vigneron de 53 ans, véritable figure viticole, est également distingué pour l'engagement de Plaimont en faveur des soignants durant la crise sanitaire avec de nombreux dons de matériels de protection. Une récompense à laquelle il ne s'attendait absolument pas.

"A vrai dire, mon sentiment a été une grande surprise. Je ne m'attendais pas à ça. Je l'ai même appris via les réseaux sociaux le jour du premier de l'an. Je n’étais pas à la maison le matin, je ne prêtais pas attention à mon téléphone. C'est quand je suis rentré à midi et que je me suis posé que j'ai commencé à voir des messages de félicitation. Cette promotion pour ce qu'elle me concerne vient aussi souligner la réaction de Plaimont au Printemps dernier, au mois de Mars 2020, où très vite après le début du confinement nous avons mis à disposition du personnel soignant des blouses, des charlottes, des masques que nous avions à disposition dans nos entrepôts."

E.R

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article