Inauguration d'un service de mammographie à l'hôpital d'Auch : "c'était essentiel pour le Gers"

10 octobre 2022 à 10h29

En ce mois d'Octobre Rose dédié à l'information et à la prévention du cancer du sein, c'est une avancée majeure dans le dépistage contre ce cancer le plus meurtrier chez la femme qui s'est officialisé vendredi au sein de l'hôpital d'Auch : l'inauguration d'un service de mammographie. Installé et en fonction depuis cet été, ce mammographe vient combler une offre de dépistage jusqu'alors insuffisante sur le territoire, contraignant de nombreuses gersoises à se rendre dans des départements voisins pour se faire dépister. Sylvie Lacarrière, la directrice de l'hôpital d'Auch, se félicite de l'implantation au sein de son établissement de santé de ce service de mammographie, le premier dans un centre hospitalier du département, qui va permettre de répondre à un vrai besoin de la population : 

"Grâce à tous les crédits récoltés, dont une enveloppe de près de 300 000€ de l'Agence Régionale de Santé, nous avons pu mettre en place ce service de mammographie qui comprend un mammographe et un échographe de dernière génération. Ces équipements vont nous permettre de répondre à un vrai besoin de la population gersoise dans des conditions qui sont optimales avec des appareils et des locaux neufs et du personnel spécialement formé."

20221007_163714.jpg (1.27 MB)

ARS, donateurs privés, opération caritative, vaste mobilisation pour financer son acquisition

L'arrivée de ce mammographe, dernière génération, résulte d'un "véritable travail de groupe", s'est félicité le maire d'Auch, Christian Laprébende. Son acquisition ô combien précieuse, mais très onéreuse (plus de 500 000€) a en effet été permis grâce à l'implication de plusieurs acteurs du département. A commencer par le Rugby Club Auch, le club auscitain en partenariat avec la ville d'Auch et la Ligue contre le Cancer, a lancé une vaste opération caritative pour faciliter son acquisition. Une opération originale qui consistait à recevoir un carré de pelouse de l'emblématique pelouse du stade Jacques Fouroux, foulée par de grands noms de l'ovalie contre un don de 20€ à La Ligue Contre le Cancer. Une initiative qui a rencontré un franc-succès. Près de 43 000€ ont été récoltés et remis à l'hôpital d'Auch. Présent lors de l'inauguration, le président du Rugby Club Auch, Jean-Michel Justumus, a eu du mal à cacher son émotion, au moment de revenir sur cette opération. Une initiative qui l'avait lancé en compagnie de deux anciennes gloires du FCAG, Henri Poudensan et Jean-Claude Fouga, deux joueurs qui avaient foulé en 1954 pour la première fois cette mythique pelouse, tous les deux emportés cette année par un cancer.

L'importance du dépistage pour lutter contre ce cancer le plus meurtrier chez les femmes

Pour Nadia Benoît, la présidente de la Ligue contre le Cancer du Gers, ce vendredi 7 octobre, marque une victoire dans le combat qu'elle menait depuis plusieurs années pour dénoncer une offre de soin insuffisante en matière de dépistage du cancer du sein sur le département.

"C'était tout simplement essentiel pour le département du Gers. J'ai eu souvent l'occasion de le dire, la Ligue contre le cancer est très attaché aux dépistages, car ce dépistage peut sauver des vies. Mais, malheureusement dans le Gers, on avait très souvent des remontés de gersois se plaignant d'un très long délai d'attente. Des gersoises devaient même se rendre sur Toulouse ou dans les départements voisins pour effectuer un dépistage. Cela posait d'énorme problème. Et, le temps dans la maladie du cancer c'est capital de gagner du temps. Plus vite on détecte un cancer, plus on a de chance de le guérir."

Avec près de 12 000 décès constatés chaque année en France, le cancer du sein est le cancer le plus meurtrier chez la femme. La Ligue contre le Cancer du Gers espère que l'arrivée de ce mammographe au sein de l'hôpital d'Auch va permettre d'augmenter les dépistages sur le département, à la baisse ces dernières années. Détecté à un stade précoce, le cancer du sein peut être guéri dans plus de 90% des cas. Le dépistage du cancer du sein concerne toutes les femmes âgés de 50 à 74 ans et il s'effectue tous les deux ans.

csm_Depistage_Gers_octobre_rose_ad05a0daf3.jpg (192 KB)

E.R

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article