Hôpital de Lannemezan: un médecin démis de ses fonctions


27 août 2020

Vendredi 14 août au moment de partir en congés, le docteur Raouf Ghozzi apprend par un courrier de sa direction qu'il est démis de sa responsabilité du service de médecine interne de l'hôpital de Lannemezan (Hautes-Pyrénées). Un choix qualifié d'« injuste » par ce praticien. Il est l'un spécialiste français de la maladie de Lyme, et préside la Fédération Française contre les Maladies Vectorielles à Tiques (FFMVT). D'après le docteur Raouf Ghozzi, l'hôpital justifie sa décision comme étant « administrative et non médicale ». Une pétition a même été mise en ligne par plusieurs associations.

Le médecin reste cependant salarié de l'établissement, et sera désormais en charge du Centre de compétence pour les maladies vectorielles à tiques. Mais cette nouvelle organisation pour notamment traiter la maladie de Lyme ne convainc pas en l'état le praticien :

« Le problème, c'est la viabilité de ce centre de compétences si il est détaché de la médecin interne. Le jour en question, le 14 août, j'avais fait un document pour montrer justement l’organisation et le fonctionnement de ce centre de compétences avec les moyens nécessaires : que ce soit en terme de médecins, de spécialistes, et de personnels du paramédical. Ça, c'est l'ébauche de fonctionnement du centre. Mais encore faut-il en avoir les moyens humains. Et c'est ce que j'avais expliqué à la directrice de l'hôpital, pour le moment on a rien : il n'y a que le docteur Ghozzi aujourd'hui qui s'occupe de la maladie de Lyme et des maladies vectorielles à tiques à Lannemezan !»

Le docteur Raouf Ghozzi indique par ailleurs consulter ses avocats pour préparer un recours auprès des autorités administratives compétentes. De son côté, sollicitée par la rédaction d'Hit FM Radio, la directrice de l’hôpital Yasmina Gayrad n'a pas souhaité répondre à nos questions.

F.P.

Crédit photo: FFMVT

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article