Grippe aviaire : 4 communes du Gers soumises à de nouvelles mesures après une forte suspicion de cas à la frontière


23 décembre 2020

En raison d’une forte suspicion de présence d’un foyer d'influenza aviaire dans le département voisin des Hautes-Pyrénées, une zone de contrôle temporaire a été prise par arrêté préfectoral dans la commune concernée et celles situées dans un périmètre de 5 km autour du foyer. 4 communes du département du Gers sont situées dans ce périmètre des 5 km. Il s'agit de Ladevèze-Ville, Ladevèze-Rivière, Tieste-Uragnoux et Armentieux. Elles sont soumises aux dispositions suivantes : 

-Rrecensement de toutes les exploitations de volailles commerciales ou non et des exploitations d'autres oiseaux captifs. 

-Aucune volaille et aucun autre oiseau captif ne doit entrer dans les exploitations ou en sortir. 

-Les volailles et autres oiseaux captifs doivent être maintenus dans leurs exploitations dans des lieux permettant leur confinement et leur isolement, en protégeant l’accès à l’alimentation, à l’abreuvement, aux silos et stockage d’aliments. 

-Les mouvements nécessaires des personnes et véhicules font l’objet de précautions particulières afin d’éviter les risques de propagation de l’infection.

-Aucun œuf ne doit quitter les exploitations sauf autorisation délivrée par la DDCSPP. 

-Aucun cadavre, aucune viande provenant de volailles ou d’autres oiseaux captifs y compris les abats, aucun aliment pour volailles, aucun fumier de volailles ou d’autres oiseaux captifs, aucun lisier, aucune litière, aucune déjection ni aucun objet susceptible de propager l’influenza aviaire ne doit sortir des exploitations suspectes sauf autorisation délivrée par la DDCSPP, 

-Surveillance particulière de signes cliniques évocateurs d’influenza aviaire ou de la mortalité sont immédiatement signalées au DDCSPP par les responsables des exploitations qu'elles soient de nature commerciale ou non. 

-Les rassemblements d’oiseaux tels que les foires, marchés et les expositions sont interdits.

N.M

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article