Grands excès de vitesse, conduites sous stups : les délits routiers plafonnent en ce début d'année dans le Gers


11 janvier 2021
L'année 2021 vient à peine de commencer que la gendarmerie du Gers constate -déjà- une recrudescence des délits routiers. Si le département était déjà concerné par des grands excès de vitesse, un fléau paradoxalement accentué depuis la mise en place des restrictions liées à la crise sanitaire et qui s'est encore vérifié hier sur les routes du département, les militaires constatent aussi de nombreux contrôles routiers où les protagonistes étaient en possession, ou sous l'emprise, de stupéfiants au volant. Illustration hier après-midi à l'Isle-Jourdain. La brigade de la commune a contrôlé un véhicule sur la route nationale 124 où, depuis l'habitacle, une forte odeur de cannabis émanait de l'intérieur. Le passager, un Gersois âgé de 19 ans, a remis spontanément deux têtes d'herbe de cannabis et un joint qu’il venait de consommer. Le conducteur, âgé lui de 18 ans, a été dépisté positif au cannabis. Le fameux sésame qu'il venait d'obtenir lui a été retiré sur le champ, et son véhicule a été placé en fourrière administrative. Une heure plus tard, sur le boulevard Parviel, une conductrice gersoise âgée de 34 ans a été dépistée positive au cannabis. Vers 17h35, sur l'avenue de Verdun, toujours à L'Isle-Jourdain, un conducteur gersois âgé 30 ans circulant a lui aussi contrôlé positif au cannabis. Ces deux derniers se sont vus retirer leurs permis de conduire.
 
Des excès de vitesse, encore et toujours
La route nationale 124 a, en plus des conduites sous stupéfiants, été aussi le théâtre hier de nombreux excès de vitesse. La palme est revenue à un motard de 31 ans surpris à la vitesse de 182 km/h pour 100 à Pujaudran. La KTM de ce jeune Haut-Garonnais a été placé en fourrière et son permis de conduire a été suspendu par les autorités.

N.M

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article