Gers: un nouveau sport vient de naître dans le département


20 novembre 2020

Une nouvelle discipline vient de naître il y a quelques jours dans le département du Gers. Sous la présidence de Maryon Pennec, une Picto-Charentaise arrivée il y a un an dans le département, l'association Cani Oxy'Gers a été officiellement lancée. Une discipline destinée à renforcer la complicité avec son animal de compagnie tout en pratiquant une activité sportive. Présentation.



Quelle est cette discipline assez peu connue ?

On va promouvoir des sports tractés mono-chiens. L'humain et le chien sont unis par une longe, une laisse avec un amortisseur et cette discipline se décline à travers différentes activités comme le canicross, une course pédestre où on est tracté par son chien. Le canivtt où le vélo est tracté par l'animal, la canimarche ou encore canitrottinette

Vous étiez déjà pratiquante ?

Oui depuis plusieurs années. On est originaire du Poitou-Charentes et on faisait partie d'un club. En arrivant ici il y a un an, on a continué à pratique mais sans l'apport d'un club. On a pu profiter des terrains et des paysages gersois, très propices à cette activité. Mais il y n'y avait aucun club dans la région, donc avec d'autres personnes qui pratiquaient déjà la discipline, on s'est dit qu'on allait le lancer.

Une discipline qui tire ses origines des chiens de traîneaux ?

Oui et qui s'est déclinée en mono-chien, dans d'autres versions que la neige. Là c'est en forêt, plaine, plein air, plage. Ces sports et disciplines sont en plein essor, avec de plus en plus de clubs en France. Les gens recherchent une activité physique et pouvoir la partager avec son chien. C'est en plein développement.

Quels types de parcours vous proposez ?

Le canicross va de 8 à 9 km maximum. C'est assez court car l'effort physique est intense avec la traction du chien et ça occasionne une grosse vitesse pour l'humain. En VTT c'est pareil, mais en cani-trail on augmente les distances avec environ 15-20 km. Ça reste un sport où l'objectif est de renforcer la complicité avec son propre chien tout en faisant du sport.

Le confinement a dû malmener la création du club...

Le club a une semaine. La période de confinement ne nous avantage pas car nous ne pouvons pas encore faire d'entrainement officiel. Aujourd'hui l'aventure démarre avec la mise en place des licences. On voit sur les réseaux sociaux qu'il y a une demande forte ici dans le Gers. On espère que ce confinement va cesser pour enfin rencontrer les gens de manière concrète. Ce confinement a peut-être influé sur la demande, je pense que les gens changent leur façon de voir les choses avec cette crise sanitaire, ils veulent développer le partage et les activités extérieures. Nous avons pour projet nous aussi d'organiser notre propre course dans le Gers. Avec la situation sanitaire, nous tablerons plutôt sur une manifestation en 2022 éventuellement.

Propos recueillis par N.M

Pour prendre contact avec l'association Cani Oxy'Gers, rendez-vous sur la page facebook 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article