Gers : plus de 400 bénévoles sur le pont ce vendredi et samedi pour la grande collecte de la Banque Alimentaire


27 novembre 2020

Des gilets orange à l'entrée des supermarchés du département dès aujourd'hui et jusqu'à demain. La grande campagne d’automne de collecte de la Banque Alimentaire commence ce vendredi dans un contexte sanitaire et économique particulier, mais l'association pourra compter sur des Gersois généreux. En moyenne, 0.418 kg sont collectés par habitant dans le département. C’est beaucoup mieux que la moyenne nationale. Entretien avec Pierre Buffo, le président de l'antenne gersoise de la Banque Alimentaire. 

En quoi cette collecte est particulièrement importante cette année pour la banque alimentaire du Gers et ses associations partenaires ?

Pierre Buffo, président de la Banque Alimentaire du Gers. "C'est une collecte particulièrement importante car nos stocks sont au plus bas et si on ne réalise pas une bonne collecte on va manquer de denrées pour approvisionner nos associations pour cette fin d'année et surtout pour les six premiers mois de 2021"

Les stocks sont au plus bas on a pu le voir dans votre entrepôt à Auch, vous avez déjà connu une telle situation ces dernières années ?

"Sur les 5-6 dernières années non on n'a jamais connu des stocks aussi bas. On évalue la progression de la demande de nos associations en aide alimentaire de l'ordre de 30%, ça veut dire 8 tonnes de produits supplémentaires. On passe de 25T à 33 tonnes. Ces huit tonnes on arrive à les trouver pour l'instant auprès des industriels du département de l'agroalimentaire. Je les remercie une nouvelle fois ça prouve qu'il y a une belle solidarité qui se met en place sur le département. Pour faire face à cette hausse de l'aide alimentaire, on a été amené à acheter également des produits de première nécessité qui sont indispensables (oeufs, yaourts, etc..) de façon à pouvoir subvenir aux besoins primaires des personnes en difficulté. Pour l'instant, on arrive à répondre aux demandes. Mais, le problème c'est qu'on n’a pas de stocks. Les produits arrivent et repartent immédiatement vers les associations."

Quel sera le dispositif mis en place pour cette collecte sur le département ? 

"Le dispositif est très simple. Il y aura des personnes devant chaque magasin, toutes les deux heures il y aura une rotation. Sur Auch, ça représente à peu près 150 personnes qui vont se relayer et sur l'ensemble du département c'est 400 bénévoles qui seront présents.

Vous pourrez compter également sur le soutien de nombreux jeunes...

"Lectoure, le Campus Saint-Christophe à Masseube, L'Isle-Jourdain, les lycées d'Auch, il y a une très belle participation des jeunes. Je crois que c'est une très belle expérience pour eux, ça permet de vaincre pour certains leur timidité d'être dans les magasins distribuer des poches. Par expérience souvent ces jeunes qui viennent nous aider le vendredi, viennent nous voir à la fin de la journée pour demander s'ils peuvent venir nous aider le jour d'après."

En raison de l'épidémie, il sera pour la première fois possible de vous adresser des dons en ligne, comment ça marche ? 

"Effectivement, c'est une première. Ce site permet aux gens qui font du drive de participer. Ça part du panier pour le petit déjeuner jusqu'au panier pour une grande famille. De 6€ jusqu'à 130€, vous pouvez faire des dons de valeurs différentes, pour cela rendez-vous sur le site monpaniersolidaire.fr."

Pour terminer, quel est l'objectif que vous vous fixez cette année pour cette collecte ? 

"Cette année, on s'est fixé un objectif de 50 Tonnes. C'est ambitieux, mais il faut l'être si on veut reconstituer nos stocks et pouvoir fonctionner à peu près normalement." 

Des propos receuillis par E.R

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article