Gers : « La Santé est toujours très malade »


13 février 2020

L'intersyndicale gersoise de la Santé appelle les soignants et la population à battre le pavé demain matin à Auch, en haute-ville, dès 10h30 (Rdv Place de la Libération), pour défendre l'hôpital et le système de santé public, à l'occasion d'une journée d'action nationale. Avec la réforme des retraites également au cœur de la contestation demain, c'est l'autre grand combat social de ces derniers mois. Manque de moyens humains, financiers, matériels, ou encore fermeture de lits, les problématiques qui touchent le monde de la santé tant sur le plan national que local restent nombreuses. Et rien ne semble s'arranger, bien au contraire la situation ne fait que s'empirer selon Christophe Bukovec, secrétaire départemental de la CGT Santé action sociale qui déplore l'absence de mesures concrètes du gouvernement pour stopper « l'hémorragie ». "Depuis le mois de mars, les mobilisations sont très fortes et intenses dans le secteur, sauf que les réponses aujourd'hui apportées par le ministère ne sont pas du tout à la hauteur". Parmi les principales revendications des syndicats : "l'arret des fermetures de services, d'établissements et des réouvertures de lits, partout où cela est nécessaire ou encore le recrutement immédiat de professionnel.le.s."

Les soignants appelés à se mobiliser ce vendredi matin à Auch

Une situation qui inquiète localement grandement, et ce, depuis plusieurs années maintenant Claude Chouteau, le président du comité gersois pour le développement et la défense de l'hôpital public." Je pense qu'il y a une situation particulière dans le Gers. On a une situation démographique qui se dégrade, une situation économique qui se dégrade également et les moyens sanitaires d'intervention ne se sont pas développés, au contraire, ils se sont affaiblis. Donc, tous les ingrédients sont réunis pour que très vite, on soit dans une situation indépassable", déplore-t-il sur notre antenne ce soir. Reportage complet à retrouver dans nos éditions de la soirée.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article