Gers : l’École des Métiers de Pavie ouvre une antenne à Auch


18 novembre 2020

Continuer à proposer un nombre important de formations professionnelles : c'est l'objectif visé par la Chambre des Métiers du Gers. Une dizaine de nouvelles formations a été créée dans le département ces cinq dernières années. C'est également dans cette optique que l’École des Métiers de Pavie s'étend. L'établissement s'appuie désormais à Auch sur une antenne de 2.500 mètres carrés située dans le centre économique du Garros. Ce grand local accueille des ateliers de formation destinés aux apprentis en bâtiment explique Guy Sorbadère, le président de la chambre des métiers du Gers (à droite sur la photo) :

« À l’École des Métiers de Pavie, nous étions un peu coincés et à l'étroit dans nos locaux. Aujourd'hui, nous avons par exemple une quarantaine de maçons. Désormais ici [au centre économique du Garros, ndlr], avec 40 box, nous pouvons tous les accueillir sans problème, et sans avoir à déplacer les ouvrages sur lesquels ils travaillent. En plus des maçons, nous comptons accueillir ici aussi les carreleurs, les peintres, et à l'avenir, d'autres formations pour dégager de l'espace à Pavie.

Cela permet ainsi le maintien dans notre territoire rural de formations à faibles effectifs de 3 ou 4 élèves, et d'éviter de les fermer. Du coup, en cas de reprise, nous pourrons toujours accueillir de nouveaux jeunes. »

Un bail de 18 ans signé avec l'agglo du Grand Auch

L'école des métiers de Pavie occupe donc des locaux de l'ancienne usine à tabac SEITA à Auch. L'immense bâtiment de 10.000 mètres carrés avait été racheté il y a quelques années par la mairie, puis par l'agglomération du Grand Auch Cœur de Gascogne. Claude Bourdil, son vice-président chargé de l’économie (à gauche sur la photo) se félicite qu'un bail emphytéotique de 18 ans soit signé avec la chambre des métiers du Gers :

« Ce bâtiment a, outre la vocation d'accueillir des services de l'agglomération, celle de servir l'activité économique au sens large. Des entreprises y sont déjà installées. Et la Chambre des Métiers avait besoin de se développer et de trouver de nouveaux locaux. D'où le contact que nous avons eu ensemble. Il nous est apparu que l'accueil ici était quelque chose de pertinent pour leur problématique, mais pertinent aussi pour l'agglomération : c'est une vitrine pour le quartier du Garros, et cela crée une activité supplémentaire dans ce bâtiment-là. »

F.P.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article