Gers : grâce à l'opération "Vacances pour tous" de la ligue de l'Enseignement, des centaines d'enfants pourront partir en colonies cet été


06 juillet 2020

Favoriser le départ en colonie de vacances d'enfants de familles à revenu faible à moyen : c'est l'une des priorités de la Ligue de l'Enseignement du Gers depuis près de 22 ans avec l'opération "Vacances pour Tous". Grâce à de multiples partenariats noués avec notamment le conseil départemental, la MSA, et une trentaine de communes du territoire, l'association propose aux familles qui bénéficient de la notification à l'aide au temps libre accordé par la CAF, des séjours à prix modiques pour leurs enfants. Et bonne nouvelle pour les foyers ayant accès à ce dispositif, il sera maintenu cette année, malgré les incertitudes liées au contexte sanitaire. Une volonté de l'association de maintenir ce droit fondamental, notamment en cette année particulière, où ces colonies deviendront un temps incontournable afin de retrouver du lien social après deux mois de confinement et une fin d'année scolaire tronquée avec la COVID. "On a quand même fait le choix d'un commun accord avec la CAF du Gers de lancer la campagne depuis le 31 mars. On était déjà confiné, mais on a décidé de communiquer auprès de tous, familles, partenaires compris, en disant on maintient les inscriptions aux colonies, peu importe ce qui se passera au final, on commence. Car, on avait peur de se retrouver avec trop d'inscriptions et l'impossibilité de les gérer", précise Elisa Cuicchi, agent de développement à la ligue de l'Enseignement du Gers. 

En raison du COVID, la ligue de l'Enseignement enregistre une baisse de 30% des inscriptions cette année

C'est finalement le scénario inverse qui se produit pour l'heure. En raison du contexte sanitaire entrainant quelques réticences chez certaines familles à laisser partir leurs enfants, les inscriptions sont un peu moins nombreuses qu'à l'accoutumée. "Il y a eu un peu moins d'inscriptions que d'habitude. Si, on prend par rapport à la période 2019, il y a eu 30% d'inscriptions en moins en 2019 par rapport à cette année. Mais, je voyais dans les familles qui venaient vers nous, un besoin de faire partir leurs enfants. Beaucoup ne craignaient même pas l'épidémie au final. À ce jour, on est à peu près à une centaine d'inscrits contre 135 qu'on espérait du côté de la CAF. Au niveau de la MSA, on a normalement 45 enfants sur l'été, là pour le moment on est à une vingtaine d'inscrits", déplore la responsable du projet.

Des séjours de 4 à 12 euros par jour, il reste des places

Il reste encore des places donc pour cet été. Mer, montagne, colonie apprenante, sportive, il y en a pour tous les goûts : le tout à des prix défiant toute concurrence. "Le montant à payer pour les familles sera de 4 à 12 euros par jour en fonction du quotient familial contre un coût d'achat de séjour qui est à peu près de 60 euros la journée, soit une partie minime donc pour les familles. Le reste étant pris en compte par les partenaires publics (CAF, MSA, Conseil départemental, Communauté de Communes, mairies, etc..)", souligne Elisa Cuicchi.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article