Gers : face aux difficultés d'approvisionnement en carburants, la Préfecture interdit le remplissage de jerricans dans les stations

11 octobre 2022 à 17h36

Les difficultés en approvisionnement en carburants qui touchent une grande partie du pays n'échappe pas au Gers. 15 des 67 stations que compte le département, sont en rupture totale de carburants. D'autres sont en rupture partielle. Ces ruptures ne sont "que partielle" tient à rappeller la Préfecture, qui indique que les pompes actuellement à sec vont être ravitaillées sous 24 à 48h.

Un arrêté interdisant la vente et d'achat de carburants dans des récipients transportables

Si la situation dans le département, est pour l'heure moins problématique que dans d'autres départements du pays où des restrictions drastiques et des accès prioritaires ont du être mis en place, le Préfet du Gers, Xavier Brunetière, vient de prendre ce mardi 11 octobre un arrêté interdisant la vente et d'achat de carburants dans des récipients transportables. En cause : "une surconsommation de carburant liée au stockage de précaution" observée ces derniers jours sur le département.

"Afin de limiter ce phénomène de stockage et de permettre au plus grand nombre d’automobilistes de se ravitailler, la vente et l’achat de carburant conditionné en bidon sont interdites dès à présent. Le préfet du Gers invite chaque conducteur au respect de ces consignes et à la maîtrise des achats de carburant, en particulier pour éviter tout surstockage", indique la Préfecture du Gers sur ses réseaux sociaux.

Plusieurs cartes interactives sont utilisables gratuitement et mises à jour de façon régulière pour connaître la situation dans les stations-essences près de chez vous. Parmi elles, celle publiée par le gouvernement sur le site prix-carburants.gouv.fr, qui permet aux automobilistes de rechercher un point de vente, selon différents critères (type de carburant, enseigne, département ou commune). Précision importante : les données mises en ligne sur ces cartes interactives sont amenées à changer très fréquemment. Certaines stations affichées comme étant en pénurie peuvent ne plus l’être dans l’heure qui suit, et inversement.
E.R

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article