Gers / Covid-19 : le point sur la situation sanitaire et sur toutes les mesures en application sur le département


28 septembre 2020

"La circulation du virus continue de s'intensifier dans le département." Une semaine après avoir convoqué la presse locale suite au passage du Gers au niveau national en "zone de circulation active du virus", le Prefet du Gers, Xavier Brunetière a pris de nouveau la parole ce lundi 28 septembre pour faire un point sur la situation sanitaire qui continue de se dégrader et annoncer par conséquent une nouvelle mesure pour tenter d'endiguer sa propagation. A savoir : la limitation à 30 personnes et jusqu'à minuit pour les rassemblements festifs et familiaux dans les établissements recevant du public*. Les détails sur cette mesure, mais également sur toutes les autres dispositions en vigueur sur le territoire au moins jusqu'au 12 octobre.

La situation sanitaire :

  • 395 cas déclarés dans le Gers depuis le 1er septembre. Cela porte à 796 le nombre de cas positifs domiciliés dans le Gers depuis le début de la crise sanitaire.
  • Le taux d'incidence pour le Gers sur la semaine du 16-22 septembre (source : bulletin de Santé Publique France du vendredi 25/09) est de 118.9 cas pour 100 000 habitants ( le seuil d'alerte est de 50 pour 100 000). Cette hausse importante se traduit selon l'Agence Régionale de Santé par "des contaminations sur une population jeune, mais aussi désormais chez des personnes âgées qui sont plus vulnérables".
  • Au niveau des indicateurs hospitaliers : 8 personnes sont à ce jour hospitalisées dans le département dont une en réanimation.
  • Trois nouveaux décès ont été déclarés au mois de septembre, deux au CH Auch, il s'agit d'un résident d'un EHPAD âgé de 91 ans et d'une femme de 75 ans qui vivait à domicile, et un décès au CH de Condom, il s'agit d'une femme âgée de 92 ans résidente d'un EHPAD

Les mesures en applications dans le Gers :

 Etablissements scolaires :

  •  Obligation du port du masque aux abords des établissements scolaires ou accueillant des jeunes sur tout le département.

Evenements sportifs ou culturels : 

  • Absence de dérogation au plafond de 5000 participants.
  • Espacement d’un siège entre les spectateurs ou les groupes de spectateurs.

 Rassemblements :

  •  Interdiction de vendre et consommer des boissons ou de la nourriture sauf si ceux-ci peuvent être consommés assis.

Etablissements recevant du public (ERP)

  •  Dans les salles des fêtes, salles polyvalentes, chapiteaux et autre ERP : les rassemblements festifs et familiaux peuvent être organisés jusqu’à minuit dans la limitation de 30 personnes.
  • Les activités dansantes sont interdites lors de ces rassemblements.
  • Après avis du maire, une dérogation peut être accordée par le préfet pour l’accueil d’un nombre de personnes supérieur à 30 et inférieur au quart de la capacité maximale de l’ERP si les mesures sanitaires sont garanties ( port du masque, gel hydro alcoolique, table de 10 personnes maxi, distance d’au moins un mètre, désignation d’un responsable en charge du respect des gestes barrières). Ce plafond ne s’applique pas aux manifestations à caractère culturel ou sportif, ni aux séances d’apprentissage de la danse réalisée dans un cadre d’enseignement ou d’animation pour le compte exclusif des adhérents aux associations concernées.
  • L’exploitant peut refuser l’accès à son établissement aux clients ou aux usagers qui refusent d’utiliser le gel hydro alcoolique mis à leur disposition.

 E.R

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article