GERS - 150 000 nouveaux masques gratuits distribués par le Conseil Départemental


27 mai 2020

En moins de 7 jours, entre le 20 et le 27 mai, un véritable pont logistique sanitaire s’est formé entre Toulouse et Auch qui aura permis de tenir l’engagement du Président Martin, de fournir un premier masque à chacune et chacun des 190 000 habitants du Gers.

Une prouesse logistique     

Elle a été rendue possible grâce à la disponibilité des agents du Département – y compris pendant le pont de l’Ascension - mais aussi grâce à l’émergence d’une véritable chaîne de confiance entre tous les élus gersois.

Depuis le 20 mai, les élus départementaux de tous les groupes siégeant au sein de l’Assemblée départementale se sont vu confier la responsabilité de cette distribution, en étroite coopération avec les maires.

Pourquoi s'appuyer sur les maires ?

Pour le Président Martin "Le choix de s'appuyer sur les maires pour cette distribution de masques gratuits n'est pas anodin, il aura permis de renforcer encore plus le lien entre les élus et les citoyens"

Provenance de ces masques.

Une polémique est née quelques heures après les premières distributions concernant la provenance des masques achetés en collaboration avec la Région Occitanie.

"Il est important d’être totalement transparent sur ce point". déclare Philippe Martin. Tous les masques grand public commandés par la Région et le Département l’ont été auprès d’entreprises françaises et sont fabriqués à partir de tissus produits en France, mais sont ensuite assemblés à l’étranger comme tous les masques distribués en France, à l’exception bien sûr de ceux qui sont fabriqués de manière artisanale.

Le Président Martin insiste sur la qualité des masque. "Ce qui nous est apparu comme le plus important, en fin de compte, c’est qu’ils répondent aux normes sanitaires les plus exigeantes (normes AFNOR). Testés 10 fois avant d’être livrés, ceux qui sont mis à la disposition des gersoises et des gersois aujourd’hui supportent en réalité jusqu’à 50 lavages, soit le maximum autorisé pour des masques sanitaires."

Relocalisation de la production en Occitanie

L'élu souhaite une relocalisation des moyen de production en Occitanie, et pourquoi pas sur le Gers.  "Avec Carole Delga, la Présidente de la Région Occitanie je souhaite que nous puissions disposer dans nos territoires d’un site local de production de masques".

L'entretien audio est à retrouver dans nos journaux du jeudi 28 mai 7h - 8h - 9h et en intégralité sur notre page facebook

 

Commentaires(1)

Connectez-vous pour commenter cet article
Kh'a Han, il y a 1 mois
Un masque AFNOR étant un masque sans exigence particulière d'étanchéité, peu importe l'efficacité de filtration des particules fines (3 micrometre) et n'étant pas un masque de protection type EPI, je ne comprends pas trop l'utilité de la normes puisque même un masque complet de carnaval en tissus équivalent correspond a cette normes pour tout autant d'utilité