Drame de la course de Tillac : après six ans de combat, deux organisateurs renvoyés au tribunal correctionnel


14 janvier 2021

Six ans après les faits, la course de côte de Tillac est encore loin d'avoir révélé tous ses secrets. Si l'affaire semblait classée, la justice auscitaine a décidé du renvoi devant le tribunal correctionnel des deux organisateurs de la course. En août 2014, trois personnes avaient perdu la vie après l'embardée d'un pilote. Les proches des victimes avaient pointé du doigt des manquements importants dans l'organisation de l'événement. Aujourd'hui, Pierre-Jean Lagaillarde, l'avocat représentant les parties civiles, se réjouit de cette décision. « Il aura fallu plus de six années pour que ceux qui ont œuvré contre la volonté du parquet, représenté par plusieurs procureurs successifs, qui souhaitait que personne ne soit poursuivi ». L'affaire est désormais renvoyée au tribunal le 10 juin 2021, si les conditions sanitaires le permettent. Virginie Marchand, la fille de Josette Baldran, une commissaire bénévole tragiquement renversée pendant la course, se dit satisfaite de la décision. « Je n'ai qu'un regret, c'est qu'il n'y ait pas eu de mise en examen au niveau de l'administration mais nous avons échappé à un non-lieu général. Je n'aurais jamais lâché malgré le nombre de rejets de demandes d'actes que nous avons eus. Je remercie toutes les personnes qui ont pu me soutenir et qui, j'espère viendront en nombre le jour du procès afin de me donner la force d'affronter les coupables. J'aimerais aussi dire à toutes les personnes qui se battent aujourd'hui, de garder espoir, de ne jamais rien lâcher, ne jamais abandonner. Il n'y a qu'en se battant qu'on obtient ce qu'on veut ». En 2019, la chambre de l'instruction avait reconnu pour la première fois qu'il existait un lien de causalité entre la disposition des bottes de paille et le drame. Deux ans plus tard, l'affaire prend désormais une nouvelle tournure. 

N.M

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article