Disparition : L'ancien arbitre professionnel gersois, Eric Brocas, est décédé


09 décembre 2020
C'est une série noire qui frappe le monde du football gersois. Après la mort de l'illustre Jacques Geisselhardt en 2019, une autre icône du milieu, Eric Brocas, est décédé cette semaine à l'âge de 57 ans. Un choc pour l'ensemble de la profession. Eric venait d'intégrer la vice-présidence du district du Gers mais il avait surtout fait parler de lui au cours de sa carrière d'arbitre, côtoyant le haut niveau pendant plusieurs années. Un arbitre central reconnu par la direction technique nationale puisqu'on lui confiait des matchs difficiles. Des oppositions sous tension en Corse, des derbys aussi. Très marqué par sa son décès, l'actuel président du district du Gers, Guy Glaria, se rappelle d'un homme qui « ne trichait jamais sur un terrain ». « Physiquement, il avait une gestuelle, une présence et un sifflet autoritaire. Ça calmait les velléités des joueurs. J'étais habitué à des arbitres à l'ancienne mais lui faisait partie d'une nouvelle génération d'arbitres avec du répondant et une belle condition physique. C'était le directeur de jeu, dans le sens où il arrêtait toutes les contestations ». Une fois sa carrière terminée, Eric avait été choisi comme observateur des arbitres. « Il avait un œil sur tous les jeunes à potentiel, prêts à passer en ligue professionnelle. C'était un groupe d'une dizaine d'arbitres qu'il manageait. Il était à la fois observateur, formateur mais surtout très intéressé par les futurs arbitres de référence. Il défendait fièrement la profession, il ne fallait pas y toucher. Un type entier ».
 
Eprouvé par le décès de son père
Le natif de Miélan, fragilisé par le décès de son père il y a quelques mois, aura servi le milieu de l'arbitrage français au cours de sa carrière. Ces derniers mois, il s'était inscrit sur la liste d'Arnaud Dalla Pria pour les prochaines élections prévues en janvier, « ce sera sans lui » reprend Guy Glaria. « Après le décès de Jacques, je perds un nouvel ami. Un mec attachant, remarquable » conclut la voix sanglotante, Guy Glaria. A sa famille, à ses amis, la rédaction de Hit FM Radio adresse ses plus sincères condoléances.
brocas.png (415 KB)
 
Précision : Les obsèques se dérouleront en l’église de Miélan vendredi 11 décembre à 10h30. L’accès à l’intérieur de l’église est limité à 30 personnes. Le cercueil d’Eric sera toutefois accessible sur le parvis afin que les personnes n’ayant pas pu pénétrer dans l’église et qui le souhaitent, puissent s’y recueillir.
N.M

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article