Déconfinement - Auch : après plus de 2 mois de fermeture, le bar-brassserie O'Baro reprend du service


02 juin 2020

C'est l'une des mesures phares de la deuxième phase de déconfinement qui a débuté ce mardi et un pas de plus vers une liberté retrouvée : la réouverture progressive ce matin des bars et des restaurants dans le Gers, comme dans l'ensemble des zones vertes du pays. Une reprise très attendue par les citoyens après plus de deux mois et demi de fermeture, assujettie toutefois à des règles sanitaires et de sécurité très stricte.

"Un grand soulagement"

A Auch, si certains ont fait le choix d'attendre encore quelques jours avant de rouvrir pour mettre en place toutes les directives, d'autres étaient déjà prêts ce matin à rouvrir leurs portes. C'est notamment le cas du bar-brasserie "O'Barro" à Auch. Un moment très attendu par Clément Baney, le co-gérant de l'établissement, après 11 semaines de fermeture et un impact forcément important sur la trésorerie de l'entreprise. "C'est un soulagement. On avait hâte. Maintenant, il fait beau on a une grande terrasse, donc on va pouvoir bosser. On a adapté l'outil de travail, et on va tout faire pour que ça passe dans les meilleurs conditions pour les clients et pour nous-mêmes.

Port du masque obligatoire pour le personnel et les clients

Une réouverture qui s'accompagne donc d'un protocole sanitaire exigeant avec au menu : distanciation sociale et des restrictions. "On a fait un espacement d'1 mètre entre chaque table, on peut recevoir des groupes jusqu'à 10 personnes au maximum sur la même table, ce qui est largement jouable. On met également à disposition dans le bar des gels hydroalcoolique." Concernant le port du masque, la grande interrogation pour de nombreux citoyens, il est obligatoire pour le personnel et pour les clients lors de chaque déplacement. "Assis à une table, les clients peuvent bien-évidemment le retirer, sinon c'est compliqué pour boire son diabolo", s'amuse le gérant.

Les clients déjà au rendez-vous

Des règles quasi-similaires en terrasse, avec notamment l'interdiction de consommer debout, qui n'ont pour l'heure, pas freiné l'ardeur des clients. Ils étaient nombreux ce matin à profiter de la terrasse ensoleillée de l'établissement autour d'une bière, d'un café, ou d'un repas, avec l'espoir de meilleurs lendemains. "Les premiers clients étaient plutôt contents de revenir. Ils restent quand même prudents. C'est sûr que c'est des règles qui sont contraignantes, mais on a vu bien pire et de toute manière pour éviter de repasser par la crise que l'on a eu, il vaut mieux les suivre."

Pour les soirées, le flou demeure

Reste une question de taille ? La question des soirées. Comment vont-elles s'orchestrer ? C'est le grand flou pour ses gérants. "On a pas de directive claire, net et précise pour les soirées. Sachant que c'est le moment où ça va être le plus compliqué pour faire respecter les règles. Donc, sur ce point-là, je ne peux pas donner de réponse précise, mais sinon au niveau des horaires de la journée, on est exactement sur les mêmes."

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article