COVID-19 : le secteur de l'événementiel face à la crise


28 octobre 2020

Ils subissent annulations sur annulations : le monde de l’événementiel est l'un des secteurs économiques les plus impactés depuis le début de l'année par les restrictions liées au coronavirus. Avec l'interdiction des rassemblements privés ces dernières semaines et la menace d'un reconfinement, la crise se réinstalle maintenant dans le secteur. De nombreux mariages sont notamment reportés, et des arbres de Noël dans les entreprises sont par exemple purement et simplement annulés.

Patronne de son entreprise aLuR & Co à Agen, Laurianne Rumeau est décoratrice dans des événements organisés pour des particuliers (mariages, anniversaires, etc.) et des professionnels (séminaires, animations en magasins et en entreprises, etc.) :

"Pour les prochaines semaines, cela s'annonce encore pire"

« Pendant le premier confinement, nous avons eu énormément de reports d'événements privés, sans compter ceux purement annulés. Nous pensions qu'avec la reprise depuis cet été, nous aurions mieux travaillé sur les mois d'octobre et novembre grâce à des mariages reportés sur la fin d'année. Mais là, nous revenons en arrière. Nous avons déjà pratiquement tout annulé ! Et 35 mariages ont été décalés à 2021. Sur le mois d'octobre, nous avons travaillé durant deux week-ends seulement. Et pour les prochaines semaines, cela s'annonce encore pire... »

En revanche, Laurianne Rumeau veut rester positive. La cheffe d'entreprise espère limiter la casse pour cette fin d'année en comptant plus qu'à l'accoutumé sur un type de clientèle en particulier :

« J'espère pouvoir travailler avec les supermarchés, car nous pouvons concevoir des décorations pour leurs animations. Je ne pense pas que ces entreprises vont nous annuler des contrats déjà signés puisqu'il continueront à travailler. Il n'y a aucun inconvénient à ce que l'on vienne installer des décorations dans ce type de lieux, car nous travaillons généralement de nuit lorsque le magasin est fermé, donc sans public. Il faut absolument que je puisse travailler avec eux. »

F.P.

Image par Pexels de Pixabay

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article