COVID-19 : 7 euros par jour et par personne, près de 10 000 chèques d'urgence alimentaire vont être distribués dans le Gers aux plus démunis


07 mai 2020

C'est l’une des tristes conséquences du confinement en vigueur depuis près de 2 mois dans le pays : la forte augmentation de la précarité alimentaire. En l’absence de cantines scolaires conjuguées à des sources de revenus taries par la crise et une hausse du prix de certaines denrées alimentaires : les difficultés pour les familles déjà précaires se sont aggravées ces dernières semaines. Dans le Gers, les associations caritatives déplorent une hausse des besoins alimentaires de l’ordre de 30%. Face à cette situation critique et pour soulager les associations, le gouvernement a débloqué récemment une aide exceptionnelle de 39 millions d’euros pour venir en aide aux plus démunis comprenant notamment la distribution de "chèques alimentaire d'urgence" dans plusieurs départements, dont le Gers. 2100 tickets ont été remis hier par la Préfète du Gers, Catherine Séguin, à la Croix-Rouge, chargée de la redistribution sur le territoire. "Nous avons reposé sur des réseaux de CCAS, CIAS, les maisons départementales de la solidarité pour justement identifier quels étaient ces profils et quelles étaient ces personnes que nous devions impérativement servir et intégrer à notre dispositif d'aide et d'approvisionnement alimentaire exceptionnel", souligne la Préfète du Gers, dans nos éditions de la matinée.

300 personnes vont bénéficier de ces chèques-services sur le Gers

Preuve de cette forte progression de la précarité durant cette crise, la Préfecture du Gers a dû ces derniers jours élargir le dispositif à davantage de ménages. “Nous avions la semaine dernière estimé ce nombre de personnes potentiellement à risque et en demande à une soixantaine. Nous sommes aujourd'hui à un total de 300 personnes recensées. Ces 300 personnes, c'est vers elle que vont aller aujourd'hui ces 2100 chèques. Je rappelle que ces chèques ont une valeur individuellement de 3,5€ et que chaque personne sera destinataire de deux chèques pour permettre de satisfaire à ces besoins aujourd'hui non pourvus", souligne la représentante de l'État pour le Gers. Témoignage complet à retrouver dans nos éditions de la matinée.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article