Coronavirus : sa tante est bloquée sur un bateau, elle demande l'aide de l'Etat


25 mars 2020

Les jours passent, et l'inquiétude grandit pour Laure Mariotti. La tante de cette Gersoise originaire de Boucagnères est bloquée depuis 11 jours sur un bateau de croisière au large de Perth, au sud-ouest de l'Australie, à bord du MSC Magnifica. Le tour du monde en croisière qui devait se terminer en mai à son point de départ, Marseille, tourne au cauchemar pour Mireille Mariotti et son compagnon depuis le début de l'épidémie de coronavirus qui fragilise le monde. Les ports sont fermés, et les villes refusent d'accoster les centaines de passagers, où pourtant aucun cas de Covid-19 n'a été recensé. Laure déplore la situation. "Ils sont partis faire le tour du monde depuis janvier et devant l'ampleur de la progression du coronavirus, ils n'ont pas posé un pied sur terre. Donc depuis le 15 mars". Partis de Marseille en janvier dernier, ce qui devait être le plus beau voyage de leur vie, après des escales en Espagne, Portugal, Nouvelle-Zélande notamment, le rêve a tourné au fiasco pour le couple. La compagnie a bien tenté d'accoster à Dubaï mais comme beaucoup de villes du monde, le port est fermé. "A Dubaï pour qu'ils puissent prendre l'avion en direction de la France. Malheureusement, le port est fermé là-bas. La compagnie leur a dit que le billet retour était payé mais les bagages ne sont pas pris en compte. En sachant qu'ils en ont beaucoup trop pour prendre l'avion". D'autant que les moyens restent difficiles à bord. " Ils ne savent pas du comment faire, elle me contacte que par Whatsapp, ce qu'ils veulent, c'est juste rentrer en France. Ils savent qu'à Marseille le port va leur ouvrir. On espère que l'Etat va se mobiliser parce que les gens sur ce bateau se sentent démunis".  

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article