Centre hospitalier d'Auch : au tour des médecins urgentistes d'entrer en grève


14 octobre 2019

La grève se poursuit aux urgences du centre hospitalier d’Auch. Si l’activité médicale n’est pas impactée, comme cela peut-être le cas sur Toulouse, la contestation sociale s’amplifie. Après les infirmiers et les agents de service, il y a une quinzaine de jours, c’est au tour des urgentistes de rejoindre depuis ce matin le mouvement national de grève, qui touche près de la moitié des services publics d'urgences dans le pays. Les revendications sont les mêmes un peu partout dans le pays : "des moyens humains et financiers supplémentaires pour travailler dans des conditions de sécurité suffisante pour les patients et l’ensemble du personnel". Le docteur Monique Bocek de Brito, délégué départementale de l’association des médecins urgentistes de France tire ce soir sur notre antenne la sonnette d’alarme sur la situation de l"hôpital public en France. "Il y a beaucoup de désespoir, parce que le personnel n'est plus en mesure de réaliser correctement son travail. Il est urgent de sauver l'hôpital pour que tous les services pour que tous les services puissent fonctionner de manière correcte."

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article