Auch : des policiers prennent tous les risques pour sauver un homme de la noyade

13 septembre 2022 à 19h52
La réactivité et le sang-froid de policiers auscitains ce lundi 12 septembre ont très certainement permis d'éviter un drame. Alerté par un témoin aux alentours de 13h d'un homme tombé dans le Gers, à hauteur du pont Masséna, une patrouille de police secours arrive rapidement sur les lieux. Ils constatent alors qu'un homme est en train de se noyer. Face à la gravité de la situation, une policière âgée de 36 ans ne se pose pas de questions et se jette immédiatement dans le Gers pour secourir la victime.
 
 Les policiers forment une chaine humaine pour sauver la victime
 
Le terrain est particulièrement compliqué, si l'eau n'est pas très profonde, l'endroit est vaseux, très pentu, et particulièrement glissant. Malgré les difficultés, elle arrive quand même à hauteur de la victime et constate qu'elle est très fortement alcoolisée. Au vu de la complexité des lieux, les policiers ne peuvent pas sortir seuls la victime et appellent du renfort. Très vite, plusieurs équipages de police arrivent sur les lieux pour prêter main forte aux deux fonctionnaires et tenter de ramener l'homme sur la terre ferme en attendant l'arrivée des secours. Les différents policiers engagés sur l'opération décident alors de former une chaine humaine pour extraire l'homme et ramener également la policière. Une stratégie qui porte ses fruits. L'homme est ramené sur terre et confié aux pompiers qui prodiguent les premiers soins. Évacué vers le Centre hospitalier d'Auch, il est aujourd'hui hors de danger.
Ivre, la victime chute en voulant récupérer ... sa claquette
Selon nos informations, cet homme sans domicile fixe se serait retrouvé à l'eau après avoir fait tomber sa claquette dans le Gers. Voulant la récupérer, et face à un état d'ébriété avancé, il aurait culbuté dans l'eau. Dépourvu de ses facultés au vu de son alcoolisation, il se serait retrouvé pris au piège, bloqué par des branchages. Si ces anges gardiens gardent quelques stigmates de l'intervention dû aux ronces et aux orties présentes sur place, ils ont terminé leur journée avec le sentiment du devoir accompli, avec une vie sauvée.
E.R

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article