Agen : manifestation samedi de motards pour légaliser la circulation inter-files


03 mars 2021

Des motards feront entendre les moteurs de leurs deux roues samedi après-midi à Agen. Un collectif formé sur Facebook (indépendant de la Fédération française des motards en colère (FFMC)) répondra à l'appel lancé au niveau national par la fédération. La FFMC47 ne s'y joint pas. Les organisateurs veulent protester notamment contre une éventuelle mise en place pour 2022 au niveau européen d'un contrôle technique pour les deux roues, réclamer un retour aux 90 km/h, mais surtout pour exiger la légalisation de la circulation dite en inter-files entre les voitures.

Cette pratique était autorisée depuis 2015 sur 10 départements de l’Hexagone dans le cadre d'une expérimentation. Cependant, depuis le 1er février dernier, la circulation inter-files est de nouveau interdite. Une nouvelle expérimentation devrait voir le jour d'ici l'été prochain dans plusieurs territoires. Mais les organisateurs de cette manifestation demandent une autorisation pure et simple de la circulation inter-files pour les motards, comme l'explique Bastien, l'un d'eux :

« Nous prenons beaucoup moins de place qu'une voiture. Il est donc logique que nous puissions remonter les files à une allure correcte bien sûr. Cela évite de créer plus de bouchons qu'il n'y en a déjà ! C'est une bonne manière de les réduire et de fluidifier le trafic en ville. »

Bastien indique également ne pas être opposé à un renfort de la réglementation sur les équipements obligatoires pour les motards. Pour le moment, seuls le casque et les gants sont demandés dans la réglementation :

« Il faudrait que les motards soient plus sensibilisés sur les moyens de protections, soient mieux équipés avec vestes en cuir ou des vestes coquets par exemple, c'est-à-dire un équipement adéquat pour faire de la moto. Nous ne sommes donc pas contre une amélioration des protections des motards. »

Après un rassemblement sur la Place du Gravier à Agen, le cortège de motards s'élancera ce samedi à partir de 14 heures, suivi de l'organisation de plusieurs points de blocage dans la ville tout au long de cette manifestation autorisée par la préfecture du Lot-et-Garonne.

F.P.

Crédit photo : PIXNIO

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article